Ce que Khabib Nurmagomedov doit faire pour battre McGregor

Lors de l’UFC 229, Khabib Nurmagomedov affronte Conor McGregor dans l’optique de défendre sa ceinture lightweight pour la première fois.

Le 6 octobre prochain à Las Vegas, l’UFC va nous proposer le plus grand événement de son histoire. Ainsi, l’invaincu Khabib Nurmagomedov affronte la mégastar Conor McGregor. Après deux ans d’absence, l’Irlandais revient dans la cage afin de récupérer son trône en lightweight. L’avant-combat passionne les fans. En effet, les deux fighters aux styles antinomiques ne s’apprécient pas non plus. D’un côté nous avons Khabib Nurmagomedov, grappler d’exception à l’image humble. De l’autre, Conor McGregor avec son striking porté par sa gauche de feu, et qui a tous les attributs du richissime sportif.

Concernant le combat et avant de rentrer dans le vif du sujet, deux possibilités se dessinent. Soit le Notorious explosera Khabib rapidement avec son striking et ses mouvements (premier ou deuxième round). Soit le Daghestanais arrivera à mettre (et maintenir) son adversaire au sol durant tout le combat pour le punir façon Michael Johnson. Du fait des deux styles, il est peu probable d’avoir un duel disputé. Cela devrait être une complète annihilation, d’un côté, ou de l’autre.

On est sur instagram ici, n’hésitez pas à nous suivre !

Avant de s’intéresser à McGregor pour jeudi, nous allons voir comment Khabib peut diriger le duel. Maestro du contrôle ET de la transition, Nurmagomedov broie ses adversaires au fil des rounds. Grâce à cette peur du takedown imposée à l’opposant, il se permet des approches hasardeuses pour les mises au sol. Fonçant tout droit, Khabib n’a pas à craindre une punition en striking car son adversaire est bien trop obnubilé par le fait de rester debout. Car si Nurmagomedov ne réussit pas tous ses takedowns, une mise au sol est souvent synonyme de longues minutes sur le dos. Votre tête sert alors de ballon de baskets, vos jambes sont coincées donc inutiles et vos bras sont à la merci d’une tentative de soumission. L’enfer. Si jamais vous parvenez à vous relever, comme Edson Barboza ou Al Iaquinta, le lactate aura fait son effet…et votre striking sera bien moins tranchant. La machine est implacable.

Toutefois pour parvenir à dérouler ce gameplan, Khabib respecter le striking de McGregor. L’Irlandais devrait être le plus dangereux durant les deux premiers rounds. Il faudra donc que le Daghestanais se montre patient, attende le bon kick à saisir et vraisemblablement éviter sa pression de tous les instants. Monstre d’endurance, il pourra toujours le faire en deuxième partie de combat… quand le Notorious n’aura plus son pouvoir de KO. On se souvient ainsi du quatrième round de McGregor contre Diaz, il touchait toujours l’enfant de Stockton mais ses frappes n’avaient plus le même effet. Très rarement challengé debout, Khabib a tout intérêt à ne pas tester son menton dès le début de l’UFC 229. Pour le reste de la preview, bien plus détaillée, c’est ci-dessous. Si vous voulez en discuter, privilégiez les commentaires YouTube, c’est plus simple pour nous de vous répondre.

Photo By: UFC
2 Discussions on
“Ce que Khabib Nurmagomedov doit faire pour battre McGregor”

Leave A Comment

Your email address will not be published.