Khabib Nurmagomedov enfin champion UFC – Khabib Time, parti pour durer ?

Lors de l’UFC 223, il n’y a pas eu photo. Khabib Nurmagomedov a facilement remporté la ceinture contre Al Iaquinta.

Venu en short notice de 24h pour affronter Khabib Nurmagomedov, Al Iaquinta n’a pas fait longtemps illusion. Après 1 minute, l’américain se retrouvait au sol et l’espoir d’un suspense partait en fumée. Après 5 rounds, les statistiques sont édifiantes : 172 coups donnés contre 43 reçus, 6 takedowns infligés (0 subi). Khabib s’est même permis de rester debout lors des troisièmes et quatrièmes rounds. Pourtant, notre machine daghestanaise a dû faire face aux critiques. Son striking et la certaine suffisance n’ont pas plu à tout le monde. Le commentateur star de l’UFC, Joe Rogan, ne cachait pas sa déception lors du combat.

Après la soirée, le commentateur a réagi : « La plupart des gens, moi y compris, s’attendaient à ce que le grand favori Khabib frappe son adversaire de la 1re à la dernière minute comme il l’a fait pour tous ceux qu’il a affrontés dans l’Octogone. Et ce fut le cas au début, mais au fur et à mesure des rounds, Al était capable de garder le combat debout et nous avons vu quelques défauts possibles dans la défense de Khabib. Ne vous méprenez pas à ce sujet, Khabib a remporté ce combat avec une énorme margé, mais il est allé à une décision, et cela en soi était une surprise. »

Effectivement, debout, le jeu du Daghestanais est encore grandement perfectible. Mais s’il a gardé le combat comme ça, c’est parce qu’il le pouvait. Jamais il ne s’était risqué à cela contre Edson Barboza (Numéro 4). À l’UFC 223, The Eagle voulait se prouver à lui-même. Il a d’ailleurs confessé que ni son père ni son équipe n’ont apprécié les troisièmes et quatrièmes rounds. Pour lui, le fait d’avoir regardé les combats de Muhammad Ali ces dernières semaines a aussi joué. Lors de son prochain combat, contre McGregor, Georges St-Pierre ou Tony Ferguson, nous ne verrons pas ça. Classé 11e de la division, Al Iaquinta n’avait jamais combattu en 5 rounds. Après 2 reprises dominantes, Khabib avait de la marge et se sentait capable de combattre 25 minutes.

Désormais, l’homme au bilan de 26-0 a rendez-vous avec l’histoire. Enfin champion, il a mis toutes les cartes de son côté pour des superfights. Il challengeait même Georges St-Pierre pour un combat à New-York. Joint par Ariel Helwani, le Canadien calmait son confrère : « Je sens que l’UFC et Khabib ont des affaires à résoudre avant que j’essaie de faire un pas vers le titre lightweight. » Musulman pratiquant, Nurmagomedov s’apprête à faire le ramadan. Il reviendra donc au mieux à l’automne. McGregor aura donc tout le temps de régler ses problèmes judiciaires. Que ce soit la carte de novembre à New-York ou celle de fin d’année à Vegas, il y aura la place. « Nous allons le rendre humble. » a dit The Eagle sur Conor. En revanche, il faudra attendre pour Ferguson. Le combat a déjà été organisé 4 fois par l’UFC et il n’a jamais eu lieu…

Photo By: UFC

Leave A Comment

Your email address will not be published.