La bataille entre King Kong et les Vastatosaurus en 4K

En 2005, Peter Jackson, au sommet après la trilogie du Seigneur des Anneaux, se décidait à sortir sa version de King Kong. Un magnifique hommage au premier film.

Le 5 décembre 2005 sortait le remake de King Kong. Une version gargantuesque avec 207 millions de dollars de budget (un record à l’époque) pour laquelle Peter Jackson avait été emmené à la réaliser. Du petit lait pour les cinéphiles.

Si l’histoire suit la même trame que le film de 1933, Jackson ajoute quelques éléments pour pimenter l’intrigue et justifier cet énorme budget. Bien accueilli par la critique à sa sortie, le film dispose d’un joli 84% sur Rotten Tomatoes et 7.2 sur IMDB.

Nous l’avons revu récemment et même 11 ans après la sortie du film, les effets spéciaux font le travail. Andy Serkis qui prêtait ses traits à King Kong poursuivait son opération Motion Capture après avoir joué Gollum. Troublant d’émotion, notamment à travers les yeux du roi de la jungle, Serkis recevait la reconnaissance qu’il mérite.

Aux Oscars, le film remportera 3 statuettes : meilleurs effets spéciaux, meilleur mixage sonore, et meilleur son. Du film familial à son meilleur en somme.

Point d’orgue de ces 200 minutes de maestria, la bataille entre King Kong et les Vastatosaurus. Pour ceux qui connaissent l’histoire, Kong s’amourache du seul personnage du film, ce coup de cœur causera sa perte. Dans un environnement hostile, Ann Darrow (interprétée par la magnifique Naomi Watts) se retrouve bien malgré elle face à deux dinosaures façon T-Rex (les Vastatosaurus). Très vite, on se dit que le duel déséquilibré donnera lieu à un joli quatre-heures pour les deux copains souhaitant partager un moment de convivialité. Malheureusement pour eux, King Kong passera par là, bien décidé à éviter à sa belle un funeste destin. Une bataille portée par la musique d’un James Newton Howard magnifié par l’immensité des protagonistes. Un grand moment.

Photo By: Universal Pictures

Leave A Comment

Your email address will not be published.