LeBron James Kyrie Irving

Parti des Cleveland Cavaliers avec fracas en 2017, Kyrie Irving a fait son mea culpa auprès de son ancien mentor LeBron James.

Premier choix de Draft en 2011, Kyrie Irving partit finalement des Cleveland Cavaliers en 2017. Demandant un trade après les Finales perdues contre les Golden State Warriors, il voulait s’extraire de l’ombre imposante de LeBron James. Échangé aux Boston Celtics, Uncle Drew a obtenu ce qu’il souhaitait en étant franchise player d’une équipe prétendante au titre. Ayant mûri désormais, il a appelé LeBron James pour s’expliquer :

« Évidemment, c’était important pour moi, car je devais appeler LeBron et lui dire que je m’excusais d’être ce jeune joueur qui voulait tout avoir à portée de main, et que je voulais tout au seuil de ma porte. »

« Je voulais être le gars qui nous portait au titre. Je voulais être le leader. Je voulais être tout cela, et la responsabilité d’être les meilleurs au monde et de diriger votre équipe est quelque chose qui n’est pas destiné à beaucoup de gens. »

« LeBron était parmi les gars qui sont venus à Cleveland et ont essayé de nous montrer comment gagner un titre, et c’était difficile pour lui. Et parfois tirer le meilleur d’un groupe n’est pas la chose la plus facile au monde. » Il fait ici une petite référence à ses précédentes déclarations concernant les Celtics.

« Il a été avec moi. J’étais un jeune homme, j’avais 22 ans et je voulais tout. Je voulais tout maintenant. Je venais d’être titulaire au All-Star Game et cette énorme présence arrive, et maintenant je devais adapter mon jeu à ce gars. »

« Vous le prenez comme une affaire personnelle, mais au bout du compte, il veut ce qu’il y a de mieux. Et il a un héritage qu’il veut laisser et une fenêtre de tir qu’il veut viser. Alors, je pense que cela m’a aidé pour cette année, comment puis-je tirer le meilleur parti de ce groupe pour poursuivre le succès de l’année dernière et l’aider ensuite à réaliser ce qu’il faut pour remporter un titre. » Ayant obtenu ce qu’il voulait, Kyrie Irving est désormais franchise player de l’un des effectifs les plus solides de la NBA. Blessé la saison passée, il a cette fois l’occasion de guider les Celtics lors des playoffs. Agent-libre à l’été 2019, il joue gros.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here