Critique L’Economie du Couple – un film capital

Bérénice Béjo magistrale dans l’ Economie du Couple, le nouveau film puissant du réalisateur Joachim Lafosse.

Dans le nouveau film de Joachim Lafosse, Bérénice Béjo et Cédric Khan s’affrontent sur fond de divorce et de partage des biens et des êtres. L’ Economie du Couple est un film juste et touchant à la mise en scène impeccable.

Lutte des classes conjugale

Second film de l’année pour le réalisateur belge Joachim Lafosse. Après Les Chevaliers Blancs, film inspiré de l’histoire de l’Arche de Zoé avec au casting Vincent Lindon et Louise Bourgoin, le réalisateur belge nous plonge ici dans l’enfer d’un couple qui ne s’aime plus, mais qui vit toujours ensemble. Après avoir impressionné avec Nue Propriété sorti en 2006 et A Perdre la Raison sorti en 2012, Lafosse s’est taillé une place parmi les réalisateurs à suivre de très près.

Pour l’Économie du Couple, le cinéaste a préféré retrouver l’intimité familiale. Se déroulant pour la quasi-totalité dans une sublime maison, ce film nous plonge au cœur de la confrontation entre Marie (Bérénice Béjo) et Boris (Cédric Kahn). Après 15 ans de vie commune, Marie et Boris se séparent. Or c’est elle qui a acheté la maison dans laquelle ils vivent avec leurs deux enfants, mais c’est lui qui l’a entièrement rénovée. À présent, ils sont obligés d’y cohabiter, Boris n’ayant pas les moyens de se reloger. À l’heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu’il juge avoir apporté. La question financière est donc tout le problème dans ce couple, d’où le titre. L’un apporte le travail, l’autre le capital, comment rémunéré les deux partis. Si ce conflit semble intimiste, il se rapproche très intelligemment des problèmes auxquels est confrontée notre société actuelle. L’Économie du Couple pourrait se résumer à une lutte des classes à deux.

Une mise en scène magnifique et des acteurs détonants

Quasiment seuls le long du film, les deux acteurs principaux ont toute la place pour s’exprimer. Après The Search de son mari Michel Hazanavicius, Bérénice Béjo nous offre dans ce long métrage, l’une des meilleures performances de sa carrière ; froide, mais sensible, l’actrice connue pour son rôle dans The Artist y est remarquable. Un rôle qui ressemble beaucoup à celui joué dans le Passé d’Asghar Farhadi sorti en 2013. Moins connu, mais à chaque fois impressionnant, Cédric Kahn (acteur dans les Anarchistes et réalisateur de Vie sauvage) complète parfaitement ce duo. Brut et renfermé, on peut voir dans le personnage de Boris toute la fragilité de l’homme – ligoté par le pouvoir financier de sa compagne.

Un duo d’acteur magnifié par une mise en scène impeccable. Joachim Lafosse utilise l’espace de la maison à merveille. Il se sert de chaque élément du décor et donne une signification à chaque endroit : la quasi ex-chambre commune, la salle de bain et même le frigo (source de conflit). Malgré un endroit clos, la caméra du réalisateur est virevoltante. Utilisant une steadycam qui donne une souplesse à l’image, Lafosse produit des plans d’une incroyable maîtrise.

Au final L’Economie du Couple se place comme l’un des meilleurs films de l’été, voire de l’année. Un drame familial touchant qui parlera à un grand nombre de spectateurs qui sortiront troublés, mais subjugués.

L’Economie du Couple (France/Belgique – 1h40)
Un film de Joachim Lafosse
Avec Bérénice Béjo et Cédric Kahn
En Salles le 10 aout 

 

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Le Pacte

Leave A Comment

Your email address will not be published.