LS Team – Le top des meneurs NBA 2016

Premier épisode aujourd’hui consacré à la crème des meneurs actuels: À l’Est comme à l’Ouest il y a du lourd, du très très lourd.

Voilà je suis enfin de retour pour de vrai, sauf que comme c’est les vacances y’a pas grand-chose à dire sur ce qui se joue actuellement. Hein quoi les jeux quoi ? Non j’ai pas envie d’en parler. Je fais ce que je veux de toute façon.

Enfin bref pour ceux qui n’auraient pas trop suivi je vous rappelle notre petit jeu qui va nous tenir pendant 6 joyeuses semaines.

« J’ai le rêve depuis tout jeune d’avoir mon équipe NBA, de la construire de l’emmener vers les sommets, avec mes joueurs favoris. Mais il faut faire des choix, des choix parfois compliqués, notamment au niveau financier. Trêve de bavardage je vais vous expliquer notre petit jeu. Chaque semaine, je vais vous présenter par poste mes joueurs favoris, vous raconter un peu leurs histoires, quelques anecdotes etc… je vous laisserai ensuite dans les commentaires choisir le joueur que je sélectionnerai à ce poste-là. Dans 6 semaines nous aurons donc notre 5 majeur + l’entraineur »

 

Commençons par présenter notre franchise

« Drops de La Sueur. »

Propriétaire : G.D
GM : La Berkane
Palmarès : Néant.
Couleurs : Noir et blanc

Bon vous avez bien compris ? On peut y aller, je vous propose de démarrer avec 4 meneurs, vous n’en choisirez qu’un bien entendu.

Damian Lillard 26 ans, 1m91, 88kg. En carrière : 21.3 points, 6.2 passes, 3.8 rebonds. 42.7% aux tirs dont 37% à 3 pts.
Le meneur que je choisirai si ça ne tenait qu’à moi. Jeune, dynamique, culotté, les épaules assez larges pour supporter notre projet. Explosif, Q.I basket supérieur à la moyenne, clutch, il est aussi professionnel sur qu’en dehors des terrains. Jamais dans les catégories faits divers Dame Dolla pourra en plus mettre l’ambiance dans les vestiaires vu qu’il est le meilleur rappeur de NBA. Enfin je pense que les drops de la sueur sont plus une équipe pour son talent que ses piètres trail blazers. Petit soucis, il manque encore d’expérience au très très haut niveau et notre objectif étant de jouer le titre il faudra forcément l’encadrer d’un ou deux vétérans qui ont la culture de la gagne.

Kyrie Irving 24 ans, 1m91, 88kg. En carrière : 20.7 points, 5.4 passes, 3.4 rebonds. 45.2% aux tirs dont 37.8% à 3 points.
Encore une fois un meneur assez jeune, mais quel meneur. Si on veut remplir notre salle avoir Uncle Drew avec nous est l’assurance du show time. Moins explosif que le précédent il est bien plus technique et peut enrhumer n’importe qui en one-one. Ajouter à ça un shoot fiable à mi-distance et de plus en plus fiable à 3 points on obtient ce qui est peut-être le meneur le plus complet de NBA. Il est lui aussi clutch à souhait, plus jeune que D-Lill il a toutefois connu des hauts et des bas (bien bas) en NBA et a toujours répondu présent. Petit soucis, il est peut-être moins bon défensivement que d’autres meneurs. Mais ça reste plus que correct.

Russell Westbrook 27 ans, 1m91, 91 kilos. En carrière : 21.4 points, 7.5 passes,  5.6 rebonds. 43.5% aux tirs dont 30.2 % à 3 points.
Pour être franc avec vous, je l’ai mis pour éviter de me faire insulter sur la toile. Bon aussi parce qu’il est plutôt bon je suis obligé de l’avouer. Le plus explosif de la ligue sans aucun doute, le plus agressif, le plus fou et le plus unstoppable quand il le décide. Une machine à triple double, l’héritier d’un mélange de Jason Kidd, Iverson et T-Mac. Toutefois pour moi, ce type est un arrière, un arrière très bon passeur. Il doit jouer à côté d’un meneur à la George Hill pas trop gourmand capable de calmer les ardeurs de Beastbrook quand il s’emporte. Son shoot est bien moins fiable que les deux cités précédemment, lorsqu’il prend feu il est quand même bien meilleur que ceux cités. En toute honnêteté quand même démarrer sa franchise avec RussWest en meneur je ne crache pas dessus, vous déciderez par vous-même. À noter qu’il est aussi plus âgé que nos deux compères d’avant.

Stephen Curry 28 ans, 1m91, 84 kilos. En carrière : 22.4 points, 6.8 passes, 5.6 rebonds. 47.7 % aux tirs dont 44.4 % à 3 points.
Le double MVP, le hypeman du moment, le splash bro, the babyface assassin. Si on veut rapidement écouler notre billetterie et attirer quelques bandwagonners c’est indéniablement le meneur qu’il nous faut. Si on veut aussi un joueur capable de planter de n’importe où du terrain de voir le jeu avant tout le monde d’être le meilleur à l’unanimité c’est aussi wardell qu’il nous faut. Bien évidemment c’est le meilleur choix parmi les meneurs de la ligue je ne vais pas m’étendre là-dessus. MAIS parce qu’il y a un mais, il est aussi âgé, on a vu son incapacité à prendre les choses en main quand ça allait mal en finals, on verra s’il est capable de se remettre d’une aussi grande déception. À noter que ses chevilles lui ont joué beaucoup de tours et lui ont collé l’étiquette de joueur fragile avec l’âge on est pas à l’abri d’une rechute. Alors meilleur choix ? À vous de voir encore une fois.

 

Par La Berkane

La Sueur

lasueur.com, votre média sportif et culturel.

Les derniers articles par La Sueur (tout voir)

Photo By: www.csnnw.com
2 Discussions on
“LS Team – Le top des meneurs NBA 2016”

Leave A Comment

Your email address will not be published.