LeBron James Lakers celebration

Aux Los Angeles Lakers depuis juillet dernier, LeBron James a cruellement besoin d’un autre All-Star à ses côtés pour espérer durablement challenger les meilleurs et même dominer.

Pleinement lancés dans la course aux playoffs, les Los Angeles Lakers ne sont toutefois pas favoris. À l’heure actuelle, ils font figure d’outsiders au même titre que le Jazz, les Nuggets ou encore le Thunder. Avoir LeBron James à leurs côtés leur permet de concurrencer presque toutes les franchises… sauf Golden State. Pour le King, l’objectif étant de gagner, il faut donc que Los Angeles recrute, et du lourd. il va donc devoir s’atteler à séduire des joueurs de calibre.

Aujourd’hui en NBA, on ne peut plus gagner seul (à l’exception de Dirk Nowitzki en 2011), il faut s’entourer. Pour cela, LeBron connaît la chanson : « J’ai toujours recruté. J’essaie de faire venir des gars avec moi depuis 2007. J’ai eu beaucoup de refus. Mais je n’ai pas non plus beaucoup refusé de gars souhaitant venir. Beaucoup de gens ne voulaient pas venir à Cleveland. J’ai essayé de recruter autant de gars que possible pour venir à Cleveland. Nous l’avions fait et ça n’a pas marché. »

« En revanche, il n’était pas difficile d’avoir des gars à Miami. Alors maintenant que je suis à LA, je ne pense pas que ce serait si difficile d’avoir des gars ici. » Bien que content de son groupe en Californie, James est en mode recrutement. Avec l’espace qu’il reste à sa franchise de l’espace dans le salary cap, il manque une superstar. Anthony Davis a tout de l’élu.

LeBron James l’a rappelé à Rachel Nichols, il ne se contentera pas des Lakers au niveau où ils sont aujourd’hui : « Je ne suis pas satisfait d’être simplement bon, ni satisfait de là où nous sommes. Je ne suis satisfait que par la victoire, et c’est tout ce que cette organisation représente. C’est ce qu’elle a toujours été à travers l’histoire NBA. Les Lakers ont toujours eu à cœur de gagner. Même lorsqu’ils ont eu des saisons dans le négatif, c’était toujours à propos de la gagne. » À l’été 2019, Los Angeles aura en effet de quoi signer un contrat maximum. Avec la free agency ou par trade, la franchise sera une destination attrayante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here