Boxe – Johnny Famechon, un ancien champion du monde né dans la capitale française, vient de s’éteindre à l’âge de 77 ans.

Johnny Famechon, né Jean-Pierre Famechon, n’avait que 16 ans lorsqu’il a rejoint les rangs professionnels en 1961. Seuls trois ans lui auront été nécessaires pour devenir champion d’Australie de la division featherweight. Il aura fallu attendre l’année 1968 avant que celui que le public surnommait « Marrickville Mauler » performe dans son pays de naissance. Ce soir-là, il affrontait alors le célèbre René Roque au Palais des Sports de Paris.

De Paris à Melbourne

Le natif de l’hexagone avait fini par devenir champion du monde WBC en 1969. Pour ce faire, il avait réalisé une performance exceptionnelle face à José Legrá. Johnny Famechon parvient à conserver sa ceinture en s’imposant face au boxeur japonais Fighting Harada avant de finalement s’incliner face à Vicente Saldivar en 1970. Après cela, il met un terme à sa carrière et part à la retraite en affichant un bilan de 56 victoires avec près de 30 % de KO, pour 5 défaites et 6 matchs nuls. En moins de dix années de carrière, le Français devenu Australien aura su s’imposer comme une star du ring.

SUR LE MÊME SUJET :

L’hommage mondial

Johnny Famechon aura fini ses jours à Melbourne, ville où il a livré la plupart de ses duels, et où il a vécu la majeure partie de son existence. Sur les réseaux sociaux, nombreux ont été les hommages rendus à la légende du noble art. À l’âge de 77 ans, il laisse derrière lui un grand héritage pour la jeune génération de boxe professionnelle.

Partager cet article

Crédits photosLast Round Full Screen Boxing / Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.