En 1996 Michael Johnson pulvérisait le chrono du 200 m et réalisait un doublé historique

Lors des Jeux olympiques d’Atlanta, Michael Johnson établissait une performance historique avec un record du monde et un doublé 200/400.

Lors des Jeux olympiques d’Atlanta en 1996, Michael Johnson va entrer à jamais dans l’histoire de l’athlétisme. L’américain va au cours de cette olympiade réaliser l’exploit de remporter le doublé 200/400 avec un record du monde sur la plus courte des distances. Retour sur ce moment magique.

4 mètres d’avance sur son poursuivant

Déjà leader sur 200 mètres avec le record du monde en sa possession (19s66 obtenu sur cette même piste un mois plus tôt), Michael Johnson était plus que jamais favori sur cette distance. Sur cette finale, l’athlète américain alors âgé de 29 ans, va tout simplement pulvériser son propre chrono et terminant largement devant tout le monde avec un temps fulgurant de 19s32. Finissant avec plus de 4 mètres d’avance sur le médaillé d’argent Frankie Fredericks. Entre les 50 et 150 m, il court ce 100 m en 8 secondes 76.

Ce record du monde tiendra jusqu’en 2008 à Pékin, année où Usain Bolt va réaliser l’exploit d’améliorer de deux centièmes avec un temps de 19s30.

Un doublé 200/400 légendaire

Une victoire qui va permettre à Michael Johnson d’accomplir ce qu’aucun athlète n’a jamais fait : gagner la médaille d’or sur 200 et 400. Des sportifs comme Carl Lewis ou Michael Marsch n’y sont jamais parvenus.

Trois jours avant ce record du monde sur l’épreuve de sprint, le natif de Dallas réussira à remporter le 400 mètres en un temps de 43s49 (record olympique de l’époque). Sur cette course, il sera encore largement au-dessus avec pratiquement une seconde sur le second en la personne du britannique Roger Black (44s41).

4 ans plus tard, lors des JO de Sydney, Michael Johnson va conserver son titre sur 400m et remporter la médaille d’or dans sur le relais 4×400. Il arrêtera sa carrière en 2001 avec un palmarès parmi les plus imposants de la discipline  avec 8 records du monde, 8 titres de champion du monde et 4 médailles d’or. Si Usain Bolt l’a quelques peu éclipser ses dernières années, il reste l’un des hommes les plus rapides au monde. On aurait tant aimé un duel entre les deux sprinteurs.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: AP

Leave A Comment

Your email address will not be published.