Michael Jordan Vancouver Grizzlies

Plus grand joueur de l’histoire et compétiteur né, Michael Jordan était aussi un trashtalkeur de légende. Les Vancouver Grizzlies ont en fait l’amère expérience.

30 novembre 1995, les Vancouver Grizzlies affrontent les Chicago Bulls. Du retour à son meilleur après une élimination par le Magic lors des playoffs précédents, la franchise de l’Illinois est à 12-2. Le duo Michael Jordan-Scottie Pippen rayonne et il va affronter les nouveaux arrivants en NBA : Vancouver Grizzlies.

À domicile, la franchise canadienne mène 64-62 à l’entrée du quatrième et pense pouvoir forcer la décision. Antonio Harvey, joueur des Grizzlies et présent sur le parquet ce soir-là raconte : « Nous étions menés et nous gagnions le match au quatrième quart. C’était un peu un choc. Nous étions une équipe d’expansion, c’était notre première saison. Nous avons gagné 15 matchs en tout cette année-là – tout le monde était là pour voir Michael Jordan, pas nous. Mais nos fans étaient vraiment à fond, ils nous donnaient une standing ovation parce qu’il semblait que nous allions réellement gagner. C’était un moment vraiment cool. »

À 8:35 dans le quatrième quart, Darrick Martin envoie un trois-points et permet à Vancouver de mener 75-67. Ayant joué avec Jordan dans le film Space Jam à l’été précédent, il se sent pousser des ailes et va vers le banc des Bulls : « Ah, Mike, on dirait que tu n’arrives pas à marquer ce soir ! Je t’avais dit que j’allais te battre Mike ! »

MJ décida alors de passer la seconde et d’activer le mode GOAT : 19 points en 6 minutes. Le pauvre Byron Scott, en défense sur Jordan prend cher. Passant devant le banc des Grizzlies, His Airness lance alors à Darrick Martin : « Petit homme, je t’avais de ne pas me trashtalker ». Chicago finira par s’imposer 94-88. Lessivé après la rencontre, Scott dira à Martin : « Mec, fais-moi une faveur. Ne dis pas de la merde au mec sur lequel je défends, fais plutôt ça à ton gars. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here