MMA – Michel Prazeres est furieux après sa nouvelle suspension pour dopage. Le Brésilien se dit victime d’une injustice.

Michel Prazeres est à l’UFC depuis 2013. Son bilan dans l’organisation est de dix victoires pour quatre défaites. Le Brésilien a notamment battu son compatriote Gilbert Burns. Un bilan positif qui a été entaché par des accusations de dopage. 

Suspendu une première fois par l’USADA, en 2019, pour une période de deux ans, Prazeres vient d’être frappé d’une nouvelle suspension de quatre ans. Le Brésilien devait affronter Clay Guida en décembre, mais un test positif à des substances interdites à entraîné son remplacement. 

S’exprimant auprès de nos confrères de MMA Fighting, « Trator » a livré ses premières réactions. Le Brésilien dément avoir triché et affirme qu’il prenait un traitement pour ses problèmes de fertilité. 

« J’ai tout dit à (l’USADA). J’ai dit que ma femme et moi faisions un traitement pour avoir un autre bébé », a déclaré Prazeres. « Ce n’est pas un stéroïde, c’est un médicament. Ils m’ont interrogé, moi, ma femme et mon médecin. Ils ont pris tous les reçus et les dossiers médicaux, les examens que j’ai faits, et ces fils de s*lopes me font ça ? »

SUR LE MÊME SUJET :

Au cours de l’échange le Brésilien a reconnu avoir utilisé des produits dopants dans le passé, notamment de l’oxandrolone. Cependant, il assure ne plus en avoir pris depuis « plus de neuf ans ».

« L’USADA est une sal*pe, c’est une p* te », a poursuivi Prazeres. « Ils punissent les gens comme ils veulent. […] J’ai gagné de l’argent (à l’UFC) mais je préfère ma paix. Comment pourrais-je ne pas donner un enfant à ma femme à cause de l’USADA et de l’UFC ? Qu’ils aillent se faire voir. Ma famille passe avant tout. Le MMA a une fin, mais la famille est éternelle. »

Dans un premier temps, Prazeres a pensé mettre un terme à sa carrière. Cependant, sa suspension par l’USADA ne l’empêche pas de concourir dans tous les pays et le Brésilien semble donc avoir changé d’avis. 

« J’en ai rien à foutre (de l’USADA). Je peux me battre au Brésil, je peux gagner de l’argent au Brésil », a-t-il conclu. 

Partager cet article

SourceMMA Fighting
Crédits photosMichel Prazeres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.