Mission Impossible Fallout - le meilleur film d'action de l'année, le meilleur de la série

Avec Mission Impossible Fallout, Tom Cruise frappe très fort. Il signe le film de l’année du côté de l’action et un MI de très haut calibre.

Pour la sixième fois, Tom Cruise renfile le costume d’Ethan Hunt. Depuis 22 ans, l’acteur superstar fait les beaux jours de la saga. À la différence d’Arnold Schwarzenegger en Terminator et Sylvester Stallone en Rocky, son rôle phare ne souffre pourtant d’aucune baisse de régime. À 56 ans (!), Cruise ne montre pas de signe de fatigue. Dans le film, il n’est jamais question de retraite ou du fait qu’il approche dangereuse la soixantaine.

Cet Ethan Hunt de 2018 pourrait très bien être celui de 1996…alors que Cruise fait toujours toutes ses cascades lui-même. Par cascade, on entend piloter un hélicoptère, escalader des falaises de plusieurs centaines de mètres d’altitude, être suspendu dans le vide accroché à un hélico, ou encore sauter de building en building. Lors du tournage, il s’était d’ailleurs cassé la cheville. Lorsque le verdict des médecins tomba, 6 mois de convalescence étaient attendus pour la star. Après 6 semaines, il courait comme à son habitude.

Si ces accomplissements sont évidemment mis en avant dans le cadre de la campagne marketing, à l’écran, cela fait un bien fou. Pour la première fois depuis des années, j’ai eu peur pour l’acteur lors d’une séquence d’action. Parce que les cascades sont réelles, parce que les décors sont réels, le spectateur est bien plus investi. Un postulat de base, mais qui est si rare aujourd’hui, car cela prend bien plus de temps que de la CGI, fond vert en prime. Le tournage de Mission Impossible, aux quatre coins de la planète, a ainsi nécessité un an de travail. Un travail colossale qui est aujourd’hui récompensé.

Visuellement, Mission Impossible Fallout est un véritable régal. Passons désormais au scénario Christopher McQuarrie. Sans être révolutionnaire avec cette histoire de menace nucléaire, il reste solide. Si certains ressorts sont attendus, ils ne heurtent pas l’intrigue. Celle-ci a la chance d’être portée par un casting aux petits oignons. La perte de Jeremy Renner réussit même à être oubliée par la présence de l’imposant Henry Cavill. En agent de la CIA, Superman est extrêmement convaincant. Sa boss, interprétée par Angela Bassett, le présente en une phrase : « vous aimez opérer avec un scalpel, je préfère le marteau ». Outre Cavill, on apprécie le retour des visages connus de la saga : Simon Pegg, Michelle Monaghan ou Ving Rhames. Sean Harris, Alec Baldwin et Rebecca Ferguson, arrivés dans Rogue Nation, font aussi leur retour.

Personnellement, je considère cet épisode comme le meilleur de la saga, devant Ghost Protocol (dispo ici) et Rogue Nation. En 2018 et sur ces dernières années, je ne vois même pas un film d’action plus réussi que celui-ci. Tom Cruise arrive à placer la barre toujours un peu plus haut. Le duo qu’il forme avec le réalisateur Christopher McQuarrie fonctionne à merveille. C’est leur septième collaboration, et on espère qu’il ne s’agira pas de la dernière.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here