MMA – Après plusieurs prestations dans la promotion singapourienne, Eddie Alavarez a décidé de quitter le navire.

C’est le South China Morning Post qui vient de révéler l’information. Cela faisait plus de trois ans qu’Eddie Alvarez était sous contrat avec l’organisation. Ce dernier avait livré une carrière de légende au Bellator où il avait fini par décrocher le titre lightweight en 2013. Il débarque à l’UFC l’année suivante et perd face à Donald Cerrone pour son arrivée, mais finit par s’emparer de la ceinture en battant Rafael dos Anjos deux ans plus tard, avant de la perdre face à Conor McGregor. L’ancien champion de l’UFC avait quitté la promotion en 2018 après une défaite face à Dustin Poirier.

La relance

Quelques mois plus tard, il participe Lightweight Grand Prix qu’il ne remporte pas. L’ancien champion du monde de l’UFC avait pour ambition de devenir champion du ONE Championship. Ce dernier n’a toutefois remporté qu’un seul des quatre affrontements livrés dans l’organisation. Sa dernière prestation dans la promotion singapourienne remonte à avril 2021. Il s’était alors incliné face à Ok Rae Yoon, qui a ainsi remporté une chance à la ceinture, avant de devenir champion en battant Christian Lee.

SUR LE MÊME SUJET :

La suite

Nul ne sait quelle sera la suite pour Eddie Alvarez. Après avoir performé au Bellator, à l’UFC et au ONE Championship, le PFL pourrait être une option envisageable. Mais ce n’est qu’une spéculation et aucune hypothèse n’a encore été abordée par l’ancien champion de l’UFC. À 38 ans, il se pourrait aussi que le Philadelphien décide de mettre les gants au placard. Seul l’avenir pourra nous dire s’il s’agit d’un nouveau chapitre ou de la fin de l’histoire pour Eddie Alvarez.

Partager cet article

SourceSouth China Morning Post
Crédits photosGetty

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    EDDIIIIIIIIIIIIIIIIE !
    Pardon… Huuum.
    Il a était champion UFC + à combattu contre la plus grande star de l’organisation pour l’un des combats les plus remarquables autant médiatiquement que sportivement.
    Félicitations Mr. Alvarez !

    Répondre