MMA – Quelques semaines après avoir battu Rodtang lors de leur duel en règles mixtes, Demetrious Johnson a analysé cela à froid.

Le mois dernier, le ONE FC fêtait ses 10 ans avec une carte exceptionnelle. Pour l’occasion, un match spécial était au programme : Demetrious Johnson affrontait Rodtang Jitmuangnon en règles mixtes – deux rounds de muay-thaï et deux rounds de MMA, alternativement. Après un premier round en boxe thaïlandaise dominé par le prodige Rodtang, Johnson a survécu et soumis son adversaire dans le second round, en règles de MMA. Une prestation fantastique, et un format étonnamment plaisant. À quelques semaines de cette victoire, « Mighty Mouse » a analysé sa prestation.

Invité de The MMA Hour, Demetrious Johnson explique qu’il craignait d’enfreindre les règles lors du premier round, par réflexe. « Si vous regardez le match précédent, entre Hiroki Akimoto et Capitan, c’était du kickboxing. Mais Capitan est un athlète de muay-thaï. À plusieurs reprises, il est parti en clinch, et s’est fait retirer 10%, puis 20% de sa paye. Je ne voulais pas que ça m’arrive (…) Donc dans le premier round, il y a des moments où tu me vois bras tendus, pour éviter de faire quelque chose d’illégal ». Johnson craignait en effet de se lancer dans une prise de corps lors du clinch, interdite en muay-thaï. « C’était frustrant car je voulais spontanément aller en clinch, bien sûr ».

SUR LE MÊME SUJET :

Mighty Mouse « n’a pas perdu son mojo »

Après avoir survécu au premier round, Demetrious Johnson était dans son élément. « Je savais qu’il allait utiliser plus de jeu de jambes, qu’il n’allait pas foncer comme dans le premier round. Le mot d’ordre pour moi, c’était de ne pas rusher non plus. Si on traversait ce second round sans que je le mette au sol et le soumette, tant pis, j’aurais refait un round de muay-thaï après. Je ne voulais pas me précipiter, me découvrir et être mis K.O. Je voulais prendre mon temps pour y arriver et essayer de le finir ».

Une victoire qui remet « DJ » sur la bonne voie, après avoir perdu sa ceinture des oeuvres d’Adriano Moraes au ONE FC. « Je n’ai jamais eu la sensation d’avoir perdu mon mojo. Quand je gagne, je me sens très bien, et quand je perds, c’est naze, voilà tout. Ce match contre Rodtang était incroyable, je suis reconnaissant d’en avoir reçu l’opportunité, puis d’en être ressorti indemne et en bonne santé ». Reste à savoir quand l’ancien champion flyweight de l’UFC fera son retour au MMA pur. « Ce sera pour l’été, juillet, août. J’ai quelques voyages prévus, puis je reprendrai le chemin de l’entraînement ».

Partager cet article

SourceThe MMA Hour
Crédits photosYouTube ONE FC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.