UFC Fight Night: Azaitar v Worthy

Lors de l’UFC Vegas 10, le Marocain Ottman Azaitar disputait son tout premier co-main event à l’UFC, face à Khama Worthy. Il n’a pas traîné.

Invaincu en carrière, Ottman Azaitar ne s’est pas raté pour son premier co-main event à l’UFC. Face à Khama Worthy, le Marocain est passé à 13-0 en carrière… en 93 secondes. Il n’a fallu qu’une rafale pour que le puissant welterweight fasse chanceler son adversaire et ne lâche plus. Après deux combats à l’UFC, pour autant de victoires par KO au premier round, Azaitar apparaît comme l’une des sensations de cette dense catégorie welterweight. Juste avant sa performance de l’UFC Vegas 10, il avait répondu à nos questions :

Ma première question est la suivante, à quoi peut-on s’attendre après le KO impressionnant d’Abu Dhabi l’année dernière ?
À quoi pouvez-vous vous attendre ? Je ne donne jamais de prédictions. Je donne toujours mon meilleur. J’ai déjà donné mon meilleur à l’entraînement. Seul Allah sait ce qu’il va se passer samedi. Tant que je donne mon meilleur, je ne peux m’en vouloir, peu importe le résultat. Je suis heureux de tout ce qui peut arriver.

Tu as 12 victoires, tu es invaincu, tu as 9 victoires par KO. Comment expliques-tu ça ? Tu travailles sur cet aspect ? Tu t’attends au KO combat après combat ou bien ça vient naturellement ?
Je donne mon meilleur à l’entraînement. Je me prépare pour tout le monde. Je donne mon meilleur et tout le reste dépend d’Allah. Il est celui qui m’aide à accomplir ces victoires.

Tu vas être co-main event pour ton deuxième combat à l’UFC, qu’est-ce que cela signifie ? Que l’UFC te voit comme la prochaine sensation ou c’est un combat parmi d’autres ?
Je ne sais pas, mais j’apprécie grandement l’UFC et qu’ils m’aient donné le co-main event. Personnellement, du point de vue des sensations, ça ne fait pas une grande différence que ce soit le co-main event ou autre. C’est aussi un surplus de motivation. L’UFC met beaucoup de confiance et j’apprécie cela.

Évidemment, je dois parler du futur. Tu es une superstar au Maroc, est-ce que l’UFC pourrait y organiser un événement juste pour toi et ton frère ?
Je l’espère. Ce serait comme un grand rêve pour moi si l’UFC pouvait venir au Maroc. Ce serait possible de le faire au Maroc. On a tout. On a déjà fait un grand événement avec le Brave et ça s’est très bien passé. Les gens étaient choqués en arrivant là-bas.  Ils ne s’attendaient pas à ce que le Maroc soit un hôte aussi accueillant. On a de très bonnes salles, de très bons hôtels. On a tout ce qu’il faut pour un événement au Maroc. J’espère et c’est mon rêve qu’un jour l’UFC viendra au Maroc. Mon frère est comme un modèle pour moi en MMA. Il a une grande communauté. Ce sera quelque chose de magnifique quand l’UFC viendra au Maroc.

Et tu travailles avec frère, c’est un exemple pour toi, mais aussi ton entraîneur, ton partenaire d’entraînement, comment ça fonctionne ?
C’est mon modèle, mon mentor, on s’entraîne toujours ensemble, il fait partie de toutes mes préparations. Il m’aide sur toutes les parties du sport. On s’entraîne ensemble, on s’entraide. On va progresser dans la même direction.

Pour ta catégorie, welterweight, qu’en penses-tu ? As-tu des plans particuliers pour l’avenir ? Quelles ambitions ?
C’est une très bonne catégorie. C’est la catégorie où il y a le plus de combattants. Comme je l’ai dit, je donne mon meilleur. Je travaille pas à pas. Je suis ouvert à n’importe quelle étape, même si elle est importante… tant que je peux donner mon meilleur, et travailler dur pour ça. Tout est possible. Je ne me projette pas trop dans le futur. Je connais mes rêves, je connais mon ambition. J’aime ce sport, je m’y entraîne, je donne mon meilleur. C’est la chose la plus importante. Le chemin est l’objectif. Tant que l’on poursuit son chemin, on vit déjà l’objectif. On se rapproche toujours de son rêve.

Mais je veux dire, tu vises le titre ? Tu ne combattrais pas si tu ne visais pas le titre ?
J’ai toujours les yeux sur de grandes choses. Avancer, franchir les étapes, et la dernière et la plus grande étape est le titre. Je vais donner mon meilleur pour avancer. Je serais content de tout ce qu’Allah me réserve.

Comment tu appuies sur le bouton entre le respect et le besoin de finir ton adversaire une fois que le combat commence ?
C’est juste un sport avant tout. Tous les gens que je connais qui sont en compétition et font du MMA sont tous respectueux les uns envers les autres. Il y a une partie de show et une partie de combat. Tous mes adversaires sont simplement des hommes et méritent d’être respectés. Chaque combattant sait à quel point l’autre travaille dur. Chaque combattant mérite le respect. Nous sommes des êtres humains, on doit les respecter. En combat, on éteint ça. Ça ne veut pas dire que je ne manque pas de respect, il y a des règles dans le combat… mais un combat est un combat. On doit trouver qui est le meilleur… pour cela, on doit y aller durement. Avant le combat et après le combat, on est amis. Mais quand le gong sonne, j’étais tout ça, et je me mets au travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here