Le 13 mars 2001, les Boston Celtics (27-37) de Paul Pierce affrontent les Los Angeles Lakers (42-21) de Shaquille O’Neal au Staples Center. C’est ce soir-là que Pierce est devenu The Truth.

Face aux Los Angeles Lakers champions en titre du trio Shaquille O’Neal, Rick Fox, Derek Fisher, Paul Pierce fera forte impression. La défaite en fin de partie sur le score de 112-107 certes, mais une performance majuscule. Devenu leader des Boston Celtics, le numéro 34 terminait avec 42 points (13 sur 19), 3 sur 7 à trois points, 6 rebonds, 2 passes, 4 interceptions en 38 minutes de jeu.

Impressionné par la performance du joueur de 23 ans, Shaquille O’Neal dira après le match : « Écris ça. Je suis Shaquille O’Neal et Paul Pierce est la putain de vérité ! Citez cette phrase sans en retirer un mot. Je savais qu’il était bon, mais je ne savais pas qu’il pouvait jouer comme ça. Paul Pierce est la vérité (Take this down. I’m Shaquille O’Neal, and Paul Pierce is the fucking Truth! Quote me on that and don’t take nothing out. I knew he could play, but I didn’t know he could play like this. Paul Pierce is the truth. – NDLA) ». La légende était en marche…

Avec The Truth, Shaquille O’Neal venait de trouver un nouveau surnom de légende. Pour rappel, c’est lui qui donna The Big Fundamental à Tim Duncan et The Big Ticket à Kevin Garnett. Des années plus tard, pour la saison 2010-2011, O’Neal, Garnett et Pierce se retrouveront à Boston pour la dernière campagne du Shaq.

Tags Celtics

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Paul Pierce de retour à Boston – « je suis un Celtic pour la vie »

    […] à 2013, Paul Pierce a fait le bonheur des Boston Celtics. Champion NBA et MVP des Finales 2008, The Truth est le deuxième meilleur scoreur de la franchise la plus titrée de la ligue. En 2013, il était […]

    Répondre