C’est l’été depuis quelques semaines déjà ! De nombreuses personnes sont déjà en vacances pour profiter du soleil, de la plage et des soldes. Pour d’autres, c’est l’affaire de quelques jours ou semaines. Et pour d’autres, moins chanceux ou motivés, les vacances ressembleront au reste de l’année.

Pour passer ces deux mois, La Sueur vous propose une sélection de sons d’été, choisis de manière subjective, mais avec tout de même une thématique en commun. Trois sons rap/hip-hop français et trois sons rap/hip-hop US des années 2010, 2000 et 1990, et un son « autre ». Soit sept musiques à découvrir ou redécouvrir. Pour cette playlist, le thème est porté sur des sons « planants » et des artistes « high » !

PNL – J’Suis QLF (2017)

Le duo incontournable du rap français actuel sait faire dans les sons « planants ». Parmi eux, Jsuis QLF, extrait de leur deuxième album « Dans la légende ». Le clip sorti il y a environ un an a été tourné à Miami à la mer, avec le soleil, le Nutella et surtout « Que La Famille ». « On voyage » pendant cinq bonnes minutes avec les deux frères.

113 – Tonton du Bled (2000)

Le son officiel du « retour au bled ». Après un samedi « noir » sur les routes de France, hommage à l’un des morceaux phares du 113. Dans Les Princes de la Ville, A.P représentait la Guadeloupe avec Tonton des îles tandis que Rim’k a évoqué son Algérie avec Tonton du Bled. Rim’k parle de ce voyage annuel synonyme de retour aux sources pour ceux qui prennent la route et/ou la mer vers leurs terres d’origine. Le single sorti en 2000 est représentatif de tout un peuple et d’une génération, avec ses fameux « Lé, lé, la » et « wah, wah, wah ».

Doc Gynéco – Dans ma rue (1996)

Première Consultation de Doc Gynéco, l’un des meilleurs albums du rap français est une bande-son idéale pour les vacances. Dur de choisir une musique en particulier parmi celles qui composent l’album. Pourtant, les thèmes abordés sur certaines musiques ne sont pas toujours joyeux. C’est notamment le cas de Nirvana, l’une des plus connues. Le Doc parle de suicide et des moyens (drogue, alcool) qu’il utiliserait pour « atteindre le Nirvana » comme Pierre Beregovoy ou Kurt Cobain. Le projet phare du Doc, qui a fêté les 20 ans de sa sortie l’an dernier semble toujours aussi frais malgré les années.

Wiz Khalifa – The Race (2011)

Direction Pittsburgh pour les deux prochaines musiques. Le premier choisi est certainement le représentant le plus connu de Pistolvania : Wiz Khalifa. Avant See you again qui a dépassé le milliard de vues sur YouTube, Wiz a connu un grand succès avec son très bon album Rolling Papers, et quelques titres comme Black & Yellow, hymne à sa ville, ou Roll Up. Il y a également The Race, la plus posée de l’album grâce à la prod sweet de E. Dan et Big Jerm. Wiz nous parle de ce qu’il connaît le mieux, mais c’est surtout (ce qui fait la différence chez lui) sa voix et le son qui nous font rentrer in the race, idéal pour la plage.

Mac Miller – Traffic in the sky (2010)

On reste donc en Pennsylvanie avec le second big représentant de la région : Mac Miller. Il est peut-être moins connu du grand public que son aîné, mais Malcolm McCormick de son vrai nom a su se faire sa place grâce notamment à de bonnes mixtapes. Parmi elles, K.I.D.S, sorti en 2010, qui est l’un de ses meilleurs (nombreux) projets. Elle lui a permis de se faire connaître avec des titres comme Nikes on My Feet, Kool Aid and Frozen Pizza ou Knock Knock. Traffic in the sky en fait partie. Comme The Race, elle est moins connue que les autres mais nous fait planer haut dans le ciel, comme Mac en a l’habitude.

Tha Dogg Pound – I don’t dream about getting paid (1995)

J’ai eu un mal de chien à choisir quelle musique représenterait les 90’s. Snoop Dogg était le choix initial pour le thème » étant donné que l’on peut considérer Snoop comme l’un des rappeurs le plus « high » de l’histoire. Son classique album Doggystyle propose un bon choix de musiques qui aurait pu y être. Mais j’ai finalement choisi un son de Tha Dogg Pound, le duo formé par Kurupt et Daz Dillinger, cousin de Snoop. Le groupe a sorti son premier album Dogg Food en 1995. Un projet typiquement West Coast avec des sonorités G-Funk, dans lequel Snoop est d’ailleurs très présent. I Don’t Like To Dream About Getting Paid en fait partie, et comme il s’agit bel et bien d’une “Dogg’s Family Affair”, on retrouve la voix envoûtante du regretté Nate Dogg au refrain.

https://www.youtube.com/watch?v=T9dCHFmwOO4

Bob Marley – Stop that train (1973)

Qui mieux que Bob Marley pour représenter le thème ? Hommage au roi du reggae avec Stop that Train de l’album Catch a Fire, à écouter tranquillement sur la route, dans l’avion ou dans le train vers Babylon.

Rendez-vous dans une quinzaine de jours pour la deuxième Playlist d’été La Sueur !

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mes articles « Poin(t) Final

    […] Playlist de l’été vol. 2 (Lien) […]

    Répondre