Dimanche dernier, nous sommes allés à l’hippodrome de Chantilly afin d’assister à une impressionnante journée de courses de galop, le Prix de Diane LONGINES.

L’épreuve phare étant le Prix de Diane LONGINES, une course ultra réputée comme étant la plus grande course réservée aux pouliches dans le monde entier. Une épreuve réputée donc, mais aussi très disputée, car dotée d’un million d’euros.

Vous l’aurez compris, à Chantilly on vient piqueniquer en robe de soirée / costume cravate. Boire du champagne et manger du caviar. L’évènement étant ouvert par un concert des Synapson qui sont parvenus à faire bouger une foule d’élégantes femmes à chapeaux sous une chaleur de plombs.

La Sueur au Prix de Diane LONGINES 2017

Au départ de la course tant attendue, les 16 meilleures pouliches au monde avec comme favorites Terrakova Shutter Speed ou encore la presque millionnaire Rhododendron. À noter que pour la première fois de l’histoire une femme était au départ : Maryline Éon, meilleure cravache féminine à seulement 22 ans.

Mais la magie de la course a déjoué les pronostics, Rhododendron sur laquelle nous avions placé espoirs et paris, a malheureusement chuté. Maryline n’est arrivée que 8e et c’est une pouliche française Senga qui est venue s’imposer dans la dernière ligne droite.

 

Stéphane Pasquier, le jockey français de 39 ans et sa magique Senga se voient donc remettre le précieux trophée des mains de la skieuse américaine Mikaela Shiffrin, championne olympique et triple championne du monde en slalom.

Le monde des courses fut donc une excellente découverte remplie de bulle pour l’équipe de La Sueur. À l’année prochaine. Par Nicolas T.

Tags equitation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *