Rudy Gobert Steve Kerr

Avec la saison NBA la plus aboutie de sa carrière, Rudy Gobert va avoir la possibilité de toucher le gros lot dans les prochaines années.

En 81 matchs disputés en 2018-2019, Rudy Gobert a tourné à 15.9 points, 12.9 rebonds, 2 passes et 2.3 blocs de moyenne. Pour son sixième exercice dans la grande ligue, il réalise ses meilleures statistiques. Défenseur de l’année en 2018, Gobert a été sélectionné au sein de la troisième meilleure équipe de la ligue en 2019. Après sa sélection dans la All-NBA Second Team en 2017, c’est une nouvelle preuve de reconnaissance pour lui. Parmi les favoris pour le trophée de Défenseur de l’année 2019, il tentera de s’offrir un doublé. Grâce à ces distinctions, il remplit les critères à de très juteux contrats (Défenseur de l’Année et sélection All-NBA).

À l’été 2020, le pivot pourra ainsi prétendre à une extension de 247.3 millions sur 5 ans. Un contrat supermax, qui, s’il venait à être proposé, serait le plus gros de l’histoire de la NBA. Toutefois, et au contraire de ce que Giannis Antetokounmpo s’apprête à signer, il est peu probable que le Jazz propose une telle somme au frenchie. En pariant sur lui-même, Rudy Gobert pourrait aussi attendre 2022… et prétendre à un contrat de 262 millions sur 5 ans. https://twitter.com/TheNBACentral/status/1131720652019388416

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here