Serigne Ousmane Dia aka. Bombardier – une légende sénégalaise

À 40 ans, Bombardier reste la superstar de la lutte sénégalaise. Portrait d’un phénomène physique qui plane depuis 15 ans sur la concurrence.

Physiquement monstrueux avec son mètre 98 pour 150 kilos sur la balance, Serigne Ousmane Dia dit Bombardier, se fait repérer dans les quartiers. En effet, le colosse enchaînait les adversaires qui osaient le challenger lors des mbapatt (tournois de lutte sans frappe dans les villages).

« Il a une force extraordinaire dans les bras. S’il t’attrape, tu es cuit. S’il parvient à te frapper, tu es KO » – Daouda, son coach en musculation pour Jeune Afrique

Il signe son gros coup lorsqu’il affronte la superstar de l’époque Mouhamed Ndao Tyson. Après 10 victoires consécutives, le Roi des Arènes de l’époque redescendra brutalement sur terre. Le 25 décembre 2002 verra le B52 infliger à Tyson sa première défaite en carrière et quelle défaite ! Un violent KO et une grosse désillusion pour le champion de l’époque.

À 26 ans, Bombardier touchait les étoiles et entrait avec fracas dans la légende de la lutte sénégalaise. Il perd ensuite son titre face à Yékini en 2004. Il enchaîne ensuite 10 années de hauts des bas avant de revenir plus fort.

En 2014, 10 ans après la perte de son titre, Bombardier devient le premier lutteur de l’histoire à redevenir le Roi des Arènes. Il s’offre le 8 juin 2014, celui qui a dépossédé Yékini de son titre : Balla Gaye 2. Balla Gaye 2 était pourtant la véritable terreur à l’époque.

Parenthèse historique : en 2012, c’est Balla Gaye 2 qui avait mis fin au long règne de Yékini (2004-2012). Après 15 ans sans défaite et 19 victoires de suite, le Baobab de Bassoul connaissait ainsi sa première défaite en carrière. Un séisme.

Toute la collection REEBOK COMBAT disponible ICI !

Calife à la place du calife, Bombardier est depuis sa victoire en 2014 le nouveau Roi des Arènes. Il défendra avec succès sa couronne le 25 juillet 2015 contre Modou Lô. Bombardier devrait enfin revenir en avril prochain face au challenger Eumeu Sène. Une nouvelle victoire et la légende n’aura plus rien à prouver. L’âge limite pour combattre (fixé par le CNG de lutte du Sénégal) est de 45 ans. Il reste donc 5 petites années au B52 pour poursuivre son ascension dans l’histoire.

Peu connue en France, la lutte sénégalaise est autant sinon plus populaire que le football au Sénégal. On parle de combattants capables de remplir des stades et qui sont grassement payés pour leur combat. Ainsi, hors sponsors et autres bonus, Bombardier gagne entre 80 et 100 millions de Francs CFA par combat. Des sommes se situant entre 122 000 et 152 000 euros !

Photo By: africatopsports.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.