Russell Westbrook et sa course contre l’histoire

Russell Westbrook n’a jamais été aussi fort que cette saison. En 40 matchs, le meneur du Thunder tourne à 31 points, 10.5 passes et 10.7 rebonds.

Dans l’ombre de James Harden depuis le début du mois de janvier, Westbrook avait en apparence réduit la voilure. Il n’en est rien.

Kevin Pelton d’ESPN a ainsi calculé les chances de Westbrook de finir en triple double. Nous sommes désormais à 50% alors qu’il reste 42 matchs à jouer. Sur ses 40 premiers matchs, Westbrook a réussi 18 triple double. Selon les projections, le meneur arriverait à 36 en fin d’exercice. Le record de 41 sur une campagne d’Oscar Robertson serait donc préservé. Au même moment lors de sa saison 1961-1962, le phénomène était déjà à 24 triple double.

Au-delà de ces records, il faut bien évidemment penser au bilan global du Thunder. Quand Westbrook claque un triple double, c’est généralement synonyme de victoires pour la franchise : 33-3 sur les deux dernières saisons et 15-3 cette année. Bref, ça fonctionne.

La grande question concerne sa capacité à poursuivre sur ce rythme de folie. Après avoir démarré à 200%, il avait réduit la voilure sur les 10 derniers matchs. Depuis, il semble avoir repris du poil de la bête. Bill Donovan devra aussi réfléchir à comment faire jouer son joueur : le préserver pour la post season ou bien tenter la saison en triple double au risque de le cramer. Au regard des tendances de la saison, le Thunder finira au mieux 4e et au pire 7e (6e actuellement). OKC pourrait donc bien affronter les Spurs ou les Rockets dès le premier tour… Dans ce cas, il faudra un Westbrook en forme optimale, ne serait-ce que pour espérer…

Sur la saison : 31 points (42.7%), 10.7 rebonds et 10.5 passes.
10 derniers matchs : 28.7 points (41.4%), 11 rebonds et 9.6 passes.
5 derniers matchs : 31.8 points (41.8%), 12.4 rebonds et 10 passes

En 1961-1962, c’est Bill Russell qui avait été élu MVP de la saison régulière. Westbrook pourrait donc, comme son glorieux aîné et malgré une saison en triple double, laisser le trophée de MVP lui échapper.

Photo By: ESPN

Leave A Comment

Your email address will not be published.