Voyage surf

Pour certains, les vacances riment avec activités sportives. Alors en plus de votre valise classique, peuvent s’ajouter vélo, planche de surf, matériel de plongée… Toute personne ayant pris l’avion de façon classique connaît la règle des 20kgs de bagage en soute, mais qu’en est-il pour le matériel de sport ? Peut-on voyager avec un VTT ou un équipement de kite-surf ? La réponse est oui, mais ce n’est pas simple et il y a des règles à suivre. Voyager avec son matériel de sport peut vite tourner au casse-tête, c’est pourquoi aujourd’hui nous vous donnons quelques pistes pour vous simplifier la tâche dans cette aventure.

Des conditions qui varient selon les compagnies

Si votre matériel de sport dépasse en termes de poids ou de taille les bagages en soute classiques, votre équipement entre alors dans un nouveau barème de règles. Ce barème varie selon les compagnies. Et oui désolé sinon ce serait trop simple. La plupart des compagnies possèdent des règlements prédéfinis notamment pour les vélos ou les planches de surf. Il faut souvent obtenir une autorisation, il est donc important de prendre contact avec la compagnie aérienne avant même de prendre ses billets pour éviter toutes mauvaises surprises. Par exemple pour un vélo chez Air France, comptez entre 50 et 100€ à débourser en plus du billet. N’hésitez pas à investir dans des protections pour transporter vos équipements, les bagagistes ne sont pas toujours délicats !

Pour les équipements de plongée, c’est plus pratique !

Par leur taille et leur poids, les équipements de plongée sont considérés comme bagages en soute standard. C’est le cas pour pratiquement toutes les compagnies aériennes, mais nous vous conseillons tout de même de vous renseigner avant l’achat de vos billets. Tout comme pour les bagages en soute classique, il faut que votre équipement tienne en une seule valise sinon le reste sera compté comme bagage supplémentaire, ce qui, pour certaines compagnies, peut vite faire grimper les prix. Les bouteilles d’air doivent être vidées et ne doivent rien contenir. Si vous respectez tout cela, vous pourrez transporter votre matériel sans trop dépenser.

Il n’y a pas que l’avion !

Certains n’ont pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour pratiquer leur sport favori, alors dans ce cas quels sont les moyens de transports ? Il y a le grand classique, la voiture. Pour les matériels encombrants, on peut utiliser les coffres ou barres de toit comme l’explique le site Rameder. La SNCF propose quant à elle, des espaces à l’intérieur des trains, TGV et TER, prévus pour les bagages encombrants. Il est normalement possible de le vérifier au moment de la réservation. Le Thalys ou l’Eurostar sont eux soumis à des règles spéciales. Pour ce qui est du bus, les équipements de sport de grandes tailles ne sont souvent pas pris en charge. Pour les vélos, s’ils sont pliables ils peuvent aller en soute, dans le cas contraire il faut se renseigner pour savoir si la compagnie propose le transport sur porte-vélo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here