L’échantillon B est positif aux stéroïdes pour Jon Jones

Contrôlé positif aux stéroïdes après l’UFC 214, Jon Jones n’a pas arrangé son cas : l’échantillon B est aussi positif.

Contrôlé positif au Turinabol, un stéroïde anabolisant, par l’USADA juste après l’UFC 214, Jon Jones n’arrange pas son cas. L’échantillon B s’est également révélé positif, ne laissant plus de place au doute. Contrôlé positif aux stéroïdes en 2016, il avait parlé de pilules érectiles comme cause de contamination. Cette fois, ça s’annonce bien plus compliqué…

Jon Jones fait face à une suspension de 4 ans pas l’USADA. À 30 ans, cela pourrait signifier la fin de sa carrière. Considéré comme le plus grand de tous les temps, une nouvelle suspension pourrait à jamais ternir son héritage. Elle poserait aussi une question : se dopait-il déjà avant ?

Photo By: FloCombat
1 Discussion on “L’échantillon B est positif aux stéroïdes pour Jon Jones”

Leave A Comment

Your email address will not be published.