Le combattant de l’UFC Tim Kennedy annonce sa retraite

On ne se faisait guère d’illusion quant à la l’avenir de Tim Kennedy en MMA après sa défaite face à Gastelum. L’américain vient d’annoncer son départ à la retraite.

Dans un post Facebook (que l’on vous traduit), le légendaire Tim Kennedy a annoncé son départ à la retraite :

« Assis à l’hôpital de Saint Michael, à Toronto, au Canada, après mon combat, j’ai regardé mon copain Nick Palmisciano qui était dans l’ambulance avec moi. C’est un ami que je ne mérite pas et le gars qui était avec moi dès le début. Le combat est une chose solitaire. Vous vous entraînez avec votre équipe. Vous saignez avec eux. Vous faites confiance à vos entraîneurs, mais finalement vous êtes seul dans la cage. Ce n’était pas notre première fois dans cette situation et j’étais reconnaissant d’avoir quelqu’un à mes côtés. Nous avons été ici plusieurs fois au cours de la dernière décennie. Parfois pour les victoires et parfois pour les défaites. Le résultat final était toujours le même : Nick portant cinq sacs qui auraient dû être répartis entre trois coins et moi avec le visage en sang et qui gonfle. – « C’est y est, mec », dis-je. « Nous sommes tous finis ».

Nous en avions parlé beaucoup au cours des dernières années. J’avais parlé à Nick, à ma femme Ginger, à Greg Jackson, à Brandon Gibson et d’autres au sujet de la retraite prochaine. Peu importe la façon dont je m’entraînais, je savais que ça ne durerait pas éternellement. Mais le dire à voix haute m’a d’un côté apporté de la tristesse de savoir que ce chapitre était complet, de l’autre un soulagement sachant que c’est une décision que j’ai prise sans me soucier du fait de prendre soin de ma famille.

Toute la collection REEBOK COMBAT disponible ici !

Je venais de perdre face à Kelvin Gastelum, un jeune combattant réellement respectueux et travailleur qui sortait et faisait toutes les choses où je me considère bon, mais les faisait mieux. Il m’a réellement fait penser à moi quand j’étais plus jeune, sauf que j’étais un peu idiot à l’époque. Au rythme où vont les défaites, j’étais content d’avoir perdu contre un gars comme lui.

Beaucoup de mes entraîneurs, amis et fans ont immédiatement essayé de me reconstruire : « Kelvin avait les skills nécessaires pour te battre et c’était ton premier combat. » « Tu as eu le ring rust. » « Tu es toujours un Top 10 middleweight. » J’ai apprécié leurs commentaires et je ne pense pas qu’ils ont tort. Je sais que je suis toujours un bon combattant. Je sais que j’étais absent un moment. Mais ils ne ressentaient pas ce que je ressentais, et c’est d’avoir 37 ans. J’ai eu l’impression d’être au ralenti pendant tout le match. Je me sentais fatigué pour la première fois dans un combat. Je suis le gars qui, une fois diplômé Ranger School – un endroit qui vous affame et vous refuse de dormir pendant plus de deux mois – a accepté un combat six jours plus tard à l’IFL et a gagné. Je suis le type qui est toujours en forme. Et je l’étais pour ce combat. J’ai travaillé comme jamais avant ce combat. Mais je n’étais plus moi. Mon cerveau savait quoi faire, mais mon corps n’a pas répondu. J’ai vu d’autres combattants arriver ici. J’ai vu d’autres combattants prétendre qu’ils n’étaient pas ici. Je ne serai pas l’un d’entre eux.

Je tiens à remercier la communauté militaire pour son soutien. Je ne serai jamais capable d’expliquer combien vous m’avez motivé et combien j’ai toujours essayé de vous rendre fier. J’ai été un combattant professionnel pendant deux décennies, mais il n’y avait pas de meilleur moment pour moi que de gagner le main-event de Fight for the Troops 3. Vous m’avez rendu invincible cette nuit-là. Je continuerai à me battre pour vous tous jusqu’au jour de ma mort.

Je tiens à remercier tous mes entraîneurs, de l’ancien temps, comme John Hackleman et Chuck Liddell, à tous mes copains militaires qui se sont entrainés avec moi pendant que j’étais en service actif, à Greg Jackson, Mike Winkeljohn et Brandon Gibson. Que vous m’ayez cru digne de l’investissement de votre temps signifie beaucoup pour moi et plus que ce que vous pouvez imaginer.

Pour la tenue de Jacare Souza, c’est ici !

Je tiens à remercier tous mes adversaires. Le fer aiguise le fer et chaque grande victoire ou écrasante défaite a eu lieu parce qu’il y avait quelqu’un qui s’est entraîné dur et a eu le courage de m’affronter dans la cage. Je veux appeler quelques gars en particulier. À Luke Rockhold et Jacare : vous m’avez donné deux combats de meulage m’ont demandé tout ce que j’avais. Vous m’avez tous deux fait progresser et j’espère que j’ai fait la même chose pour vous. J’espère que vous deux, gardez cette ceinture du Strikeforce sur vos épaules et reviendrez au sommet. Pour Robbie Lawler: tu m’as frappé comme personne ne l’a jamais fait. Sérieusement, ça a vraiment fait mal. À Roger Gracie: Mon entraînement avant ton combat m’a rappelé à quel point j’aime le GI. Merci pour ça. Pour Rafael Natal: Il a fallu des tripes énormes pour prendre le combat Fight for the Troops. Je t’apprécierai toujours pour cela et je t’encouragerai à chaque fois que tu combattras. Pour Michael Bisping : Je n’ai jamais autant voulu battre une personne que toi, et cela m’a motivé à montrer la meilleure version de moi-même. Je te souhait le meilleur pour la suite, Champ.

Enfin à ma femme: Je ne te mérite pas et tu ne mérites pas ce que je t’ai fait subir. Je pourrais te mentir et te dire que tout est fini, mais nous savons tous deux que je suis déjà passé à une autre chose super dangereuse pour combler mon temps, alors je vais laisser un  «merci et désolé» pour l’instant.

Donc avec cela, à tous les combattants là-bas, je ne vais nulle part. J’aime me battre et j’aurais toujours le coeur d’un combattant. Je m’engage à développer notre sport et à prendre soin de ceux qui en font partie. Aussi triste que ce soit pour moi de m’en aller, la seule chose plus triste aurait été pour moi de rester parce que je n’avais pas d’autre choix pour nourrir ma famille. Un jour, les Kelvin Gastelum, Yair Rodriguez, Paige VanZant seront assis dans leur salle d’urgence respective et leur Nick respectif et ils se diront que c’est terminé. Quand ce jour viendra, je veux faire en sorte que leur futur soit sain.

Je vous aime tous. Merci d’avoir écouté. Merci de m’avoir donné l’opportunité de faire ce que j’aime durant toutes ces années. »

 

Si Tim Kennedy (18-6 MMA, 3-2 UFC) ne combattra plus à l’UFC, il va s’investir pleinement dans la défense des combattants. Avec la MMAAA, il va tenter de faire bouger les lignes, aux côtés de Georges St-Pierre notamment.

Photo By: cleatgeeks.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.