Tony Yoka suspendu un an avec sursis par la Fédération française de boxe

En pleine préparation de son combat contre Cyril Léonet le 7 avril prochain, Tony Yoka vient d’être suspendu un an avec sursis pour manquements à la réglementation antidopage

Selon nos confrères de L’Équipe, Tony Yoka va être suspendu un an avec sursis pour infraction à la réglementation antidopage. La Fédération Française de Boxe va le suspendre pour manquements. Il s’agirait de non-information sur sa localisation. Yoka n’aurait pas informé la commission antidopage par trois fois, ce qui représente une infraction. L’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) pourrait le sanctionner un peu plus. Elle se réunira d’ailleurs prochainement pour statuer sur la question.

Le Président de la Fédération Française de Boxe s’est exprimé à l’Équipe : « L’AFLD a sollicité la Fédération parce que Yoka a oublié de se rendre à un rendez-vous d’antidopage. Il a fallu prendre des sanctions contre lui. C’est la commission antidopage, réunie le 12 décembre 2017, qui lui a collé un an avec sursis. Il n’est pas dopé, rien du tout. C’est simplement qu’il a oublié de se rendre aux rendez-vous des contrôles qu’il a eus. Nous, on dépend de l’AFLD, qui instruit les dossiers. Ils ont insisté auprès de nous, parce que Tony Yoka, à chaque fois qu’il était convoqué, il ne venait jamais. Alors, au bout de trois manquements, l’AFLD nous demande de le passer en commission de discipline antidopage. Ce sont ses avocats qui sont venus et il a eu un an avec sursis. Ils ont expliqué qu’il n’était pas là. C’est pas dramatique en soi. » 

On espère que le champion olympique 2016 sera plus rigoureux à l’avenir…

Photo By: Tony Yoka / Instagram

Leave A Comment

Your email address will not be published.