Dustin Poirier Mike Brown

Avec son combattant Dustin Poirier, l’entraîneur Mike Brown s’attaque à un défi quasi impossible : battre Khabib Nurmagomedov.

Il y a deux mois, coach Mike Brown et Jorge Masvidal ont réussi l’exploit de s’offrir un lutteur, invaincu, à l’UFC. En 5 secondes, d’un genou sauté spécifiquement travaillé à l’entraînement, le Cuban Jesus choquait la planète. Désormais, c’est à Dustin Poirier, autre pensionnaire de l’American Top Team de tenter l’impossible. Sur le papier, ça s’annonce bien compliqué pour le champion intérimaire lightweight. Toutefois à l’UFC 242, et comme depuis de nombreuses années, il pourra compter sur le soutien précieux de son entraîneur Mike Brown. Ancien champion du WEC et ex-contender à l’UFC, son apport est exceptionnel. On parle tout de même d’un homme qui entraîne les Covington, Masvidal, Horiguchi de ce monde… 

Vous l’avez déjà fait avec le combat Masvidal vs. Askren. Est-ce que ça construit votre confiance pour ce combat ?
Ça aide. Je pense que Jorge Masvidal a battu le meilleur lutteur en welterweight. Je pense que Kyoji Horiguchi a battu le meilleur lutteur en bantamweight. Et là, je crois que nous affrontons le meilleur lutteur en lightweight. De ce qu’on a vu dans nos combats, ça nous apporte beaucoup de confiance ; et l’équipe est ressortie victorieuse.

Comment expliquer ce succès d’American Top Team, dans toutes ces organisations ?
C’est un travail d’équipes. On a un coaching staff monstrueux avec beaucoup de coachs de classe mondiale, beaucoup de partenaires d’entraînement de classe mondial. C’est aussi l’expérience. L’équipe est présente depuis si longtemps. Tout se met en place parfaitement. C’est juste une machine extrêmement bien huilée. Je pense que l’expérience est l’élément principal. Faire des combats professionnels depuis 15 ans maintenant.

Vous avez été champion WEC, ancien combattant UFC, est-ce que cela aide dans le coaching ?
Ça aide définitivement. Vous n’avez pas besoin d’avoir combattu pour être un bon coach. Cependant ça aide, notamment avec les nouvelles parties du MMA, sur les petits détails, sur les sensations. Mais ce n’est pas nécessaire d’avoir été combattant pour être un bon coach. N’importe qui peut être un bon coach.

À quel point est-ce que ce choc sera différent des autres grands combats de vos élèves ?
Chaque combat est différent. Les styles font le combat. Khabib est un nouveau puzzle, un nouveau challenge. Dustin a ses propres forces et qualités sur lesquelles il peut s’appuyer. Ils sont chacun différents. Chaque combat est très très unique.

View this post on Instagram

💎 vs. 🦅 #UFC242 📷 @designbyfeo

A post shared by lasueur.com💦 (@lasueur) on

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here