En main-event de l’UFC 247, Jon Jones affrontait Dominick Reyes dans l’optique d’une nouvelle défense de ceinture light-heavyweight.

Présenté comme un véritable athlète pour les observateurs, l’ancien joueur de football américain Dominick Reyes arrivait avec une hype certaine à l’UFC 247. Face à lui, c’est cependant un sacré morceau qui l’attendait en la personne de Jon Jones.

Présenté comme un véritable athlète pour les observateurs, l’ancien joueur de football américain Dominick Reyes arrivait avec une hype certaine à l’UFC 247. Face à lui, c’est cependant un sacré morceau qui l’attendait en la personne de Jon Jones.

Round 1 : Pour son 15e combat pour le titre consécutif, Jon Jones débute par une approche en grappling. Face à Reyes très mobile, Bones attaque les jambes avec succès. Sur un contre en gauche, au moment où il lançait un kick, le champion se retrouve bien pris sur une frappe au corps et finit sur les fesses après avoir été déséquilibré. Il se relève aussitôt. En striking, le challenger trouve du succès et encaisse plusieurs gauches puissantes… et doit reculer. Maintenant la pression, Reyes touche sur un high-kick et ne laisse pas respirer son adversaire. Sur un high-kick du gauche, le champion répond.

Round 2 : Dominick Reyes avance en Anglaise et oblige le champion à reculer. Si le challenger a lancé beaucoup de puissantes frappes, peu ont trouvé la cible. Bones met désormais la pression, et trouve du succès avec son jab. Son travail en low-kicks semble également porter ses fruits avec un Reyes moins bondissant… mais toujours si menaçant ; notamment avec son uppercut gauche.

Round 3 : Sur un puissant un high-kick du gauche, Reyes donne le ton et montre qu’il est toujours là ! Si le champion a le contrôle de la cage, le challenger tourne bien autour de lui et touche. Pour la première tentative de takedown de Jones, Reyes défend parfaitement contre la cage. Le reste du round se termine avec la même configuration : Jones mettant la pression et le challenger tournant très bien autour.

Round 4 : Sur une gauche, Reyes touche Jones, puis enchaîne avec une droite. Alors que le challenger est toujours si dangereux debout, il encaisse deux takedowns et se relève à chaque fois ! Bones tente à nouveau la mise au sol. Si celle-ci est bien défendue par Reyes, il laisse beaucoup d’énergie dans la bataille. Le champion termine sur un puissant crochet du gauche, sans doute son coup le plus propre du combat.

Round 5 : Jones débute avec un takedown. Reyes se relève immédiatement. Sentant sans doute le besoin crucial de remporter ce round, le champion maintient cette pression impressionnante ! Le challenger parvient cependant à bien toucher sur un contre du gauche. Malheureusement pour lui, Jones ne bronche pas. Finalement, Jon Jones bat Dominick Reyes par décision unanime (48-47, 48-47, 49-46). Avec une 14e victoire en combat pour le titre UFC, Bones dépasse Georges St-Pierre et s’offre le record !

16 Commentaires

    • Reyes gagne rien du tout, il doit prendre le champion, c’est à lui de chercher la ceinture. Il a quasi rien fait à part jouer à la machida et faire du contre. Cette technique marche en cas de k. O mais tu marque trop peu de points. Actuellement dans la catégorie lhw, personne peut prendre Jones. Beaucoup trop fort.

    • je viens de regarder 2 fois ce combat il faut qu’on me dise a quel moment jones domine ..reyes lui impose un pressing constant marque beaucoup de point en direct en middle .. jones declaré vainqueur !???? pour moi reyes c fait volé !!!

      • Pas forcément, champion ou pas si les comptes vont de 3 rounds a 2 tu perds. Volkanofky a pas mis ko holloway et il est champion car il a gagné aux points. De plus tu vois que les juges sont a côté fe la plaque, même White le dit. 4 rounds gagnats pr Jones??? Jamais de la vie. Ce résultat est ridicule. Reyes a gagné,, de peu mais il a battu Jones fans les règles.

  1. Non Jones a perdu c’est clair net et précis a moins d être aveugle je suis fan de jones mais là c’est charrié et pas a peu près . il ne faut être un redneck a la Thump pour le voir ni un plataniste de mes deux ! Pour le voir .

  2. Je suis d’accord avec les autres, pour moi Reyes a gagné. Je commence à être vraiment gavé de Bones, c’était tellement plaisant de le voir courir dans la gage pour échapper aux enchaînement de Reyes dans les premiers rounds. Maintenant il est vrai que les deux derniers rounds étaient plutôt pour Jones avec sa lutte. Si Reyes travaille son cardio et son takedown defense (Bien que ce dernier soit déjà très bon), une revanche contre Jones le fera devenir le nouveau champion des mi-lourds.

  3. Pour moi reyes a gagné. Jones a imposé un pressing mais reyes beaucoup de rythme. Ses enchaînements ont fait mouche. Maintenant on donnera toujours l’avantage au champion.Jones à été encore bousculé Comme lors du combat d’avant. Mais la c’est bien plus net. La clé pour le battre est de ne pas se laisser cadré et imposer du rythme ce qui le perturbe. Lui aime une préparation. Quand ça va vit-il est en difficulté.

    • L UFC est corrompu un point c’est tout ! Ils sont toujours leur chouchou et leur combattants américains a mettre en avant !
      Même Lewis a perdu son combat mais il l’on fait gagner ! Les juges , le président tous sont corrompus !

  4. Conclusions Jones et un mutant sa doit être un prototype du soldat ultime de l armée américaine génétiquement modifié aucun signe de fatigue des coups puissants encaissé sans broncher faut arrêter la blague ce mec n es pas humain reyes à tout donné je l ai trouvé fantastique mais il et humain j aurait déclaré Jones vainqueur ou draw car je n ai pas vu Jones reculer une seconde même si en terme de point reyes gagné donc gagné OK mais pour prendre le titre il faut le battre et Jones et imbattable

  5. C’est compliqué.
    D’un coté Reyes est le challenger. il doit donc nettement s’imposer. il l’a fait, mais surtout en contre et n’a pas contrôlé l’octogone.
    D’un autre côté, Jones a gagné au point de peu, les 3 takedowns l’ont sauvé car emmener son adversaire au sol est compté comme un coup porté de plein.
    C’est ce sur quoi les présentateurs n’était pas d’accord à la fin du match. l’un disant que ça ne devrait pas compter s’il n’y a pas dommage, et l’autre disant que ça coûte de l’énergie.
    Pour moi Reyes méritait la ceinture, mais trop de justesse…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here