Yoel Romero Paulo Costa UFC 241

Lors de l’UFC 248, le main-event a énormément déçu. Le Président de l’organisation, Dana White, qui en attendait beaucoup n’a pas mâché ses mots.

Le Président de l’UFC Dana White a toujours un fervent défenseur du combat Adesanya vs. Romero. Après l’UFC 248, et la déception du main-event, le dirigeant a logiquement retropédalé… et pointé du doigt Yoel Romero. Attendu comme principal agitateur du duel, le Cubain a été très peu actif. Pour White, si le combat n’a pas été à la hauteur des espérances, c’était à cause du challenger : « je le pense ».

« Il était horrible ce soir. Il a littéralement renoncé à une opportunité ce soir. Peut-être qu’il reviendra à son prochain combat et ressemblera à Yoel Romero. Mais s’il ne le fait pas, je ne m’attendrais pas à ce qu’il combatte encore 10 ans comme ça. »

« Ceci est votre dernière opportunité pour titre. Vous ne devriez même pas être ici pour ce combat pour le titre. Ce devrait être Paulo Costa. S’il n’était pas blessé, vous n’aurez même pas cette opportunité. Vous devez arriver et faire tout votre possible pour gagner ce combat. Il n’a littéralement rien fait de tout cela. »

« Quand j’en ai parlé, les matchmakers n’aimaient pas ce combat et ne voulaient pas faire ce combat. Ils ne voulaient pas faire Romero contre Adesanya, mais le fan maladroit en moi a dit : ‘Vous plaisantez ? Allez, ce sera un combat amusant à faire. Et Adesanya veut combattre un gars que personne d’autre ne veut combattre’. Maintenant, avec le recul, on n’aurait probablement pas dû faire ce combat et on aurait dû attendre Paulo Costa, mais bon, nous l’avons fait. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here