UFC 253 Adesanya v Costa

MMA – Lors de l’UFC 253, Israel Adesanya a complètement maîtrisé son adversaire Paulo Costa. Analyse.

Qui aurait imaginé la veille de l’UFC 253 une démonstration du champion Israel Adesanya ? Alors que ce choc s’annonçait comme l’un des plus compétitifs de l’année entre deux combattants invaincus, tout le monde semble surpris par une telle supériorité du Stylebender. Tentons ici de comprendre ce qui a pu causer une telle défaite pour Paulo Costa :

Le travail aux jambes : L’élément le plus notable dans l’analyse de la performance d’Adesanya est sans doute son travail de legs kicks, en effet le travail aux jambes représente 47% des coups totaux portés par le champion, ce qui représente le deuxième plus fort pourcentage de legs kick de son parcours en UFC, juste derrière sa première défense du titre contre Romero. La coïncidence semble toute faite, tant la correspondance entre Costa et le Cubain est facile. En effet, les deux ont l’habitude de travailler en explosivité en « rushant » l’adversaire, certes Romero utilise de longues phases d’attentes afin de s’économiser là où Costa nous a habitués à une pression constante, mais l’esprit reste le même : réduire sa capacité d’explosion et de pression.

Le management de la distance : Adesanya a réussi en partie par son travail aux jambes à garder le Brésilien à un endroit idéal : à distance de lui. Le champion part avant même le combat avec un avantage immense : avoir une allongede 203cm, là où Costa se contente d’une des allonges les plus petites du TOP 15 poids moyen avec 183cm.

Les mouvements circulaires, point d’agacement de la distance : Afin d’utiliser au mieux son allonge le Néo-zélandais a comme à son habitude utilisé son jeu de jambes au mieux, qui lui a permis d’éviter de se retrouver dans une situation idéale pour son adversaire : contre la cage. Ce dernier, c’est d’ailleurs rapidement agacé de cette situation dès la moitié du premier round en exprimant à hautes voix des « come on here », le demandant de boxer plus vigoureusement.

L’utilisation de cette allonge s’est surtout vue par le peu de combinaisons du champion, préférant des jabs du gauche et directs du droit et évitant les crochets. À l’image d’Uriah Hall, qui malgré sa défaite face au Brésilien, avait réussi à le mettre en difficulté par ses jabs, ouvrant la voie à Adesanya d’exploiter cette faiblesse.

L’incapacité de Costa d’imposer son rythme : Si Adesanya a autant réussi de son côté, Paulo Costa a semblé lui être de manière surprenante très muet pour un combattant au 93% de victoires par KO/TKO, le concurrent au titre n’a pas su imposer son rythme habituel. Le manque d’expérience en combat de 5 rounds (une première pour lui) et une volonté de se préserver pour la suite du combat a sûrement joué un rôle.

Mais plus globalement, le Brésilien a semblé en dehors de ses capacités habituelles et réagissait à presque toutes les feintes de jabs de son adversaire. Celles-ci le faisant reculer à chaque fois. Dans le même temps, il ne checkait aucun low kicks, lui causant d’avoir la jambe gauche remplie d’hématomes dès la fin du premier round.

Son coach de boxe Edvaldo Badola lui reproche d’ailleurs dans l’entre rounds de ne pas assez essayer de coincer Adesanya dos à la cage. Le moyen habituel pour le Brésilien pour réussir à coincer ses adversaires est d’aller sans arrêt de l’avant avec une pression constante. Malheureusement pour lui, au deuxième round, les deux fois où il a tenté de marcher de l’avant face au champion se sont soldées par des échecs, avec pour la deuxième fois un knock-down aux conséquences fatales pour ses espoirs de titre.

UFC 253 Adesanya v Costa

Le weigh cut difficile ? L’hypothèse du weigh cut difficile de Paulo Costa peut éventuellement être mise en avant pour le combattant, alors qu’on sait qu’il a pour habitude de couper son poids jusqu’à 12,6 kg (voir article La Sueur correspondant), le Brésilien a révélé avant le combat sur sa chaîne YouTube être fatigué du peu d’aliments ingérés, tandis qu’Adesanya s’est lui-même moqué de son adversaire en conférence de presse, disant ressentir de la «faiblesse » de la part de ce dernier avant la pesé. Mais il s’agit bien là d’hypothèses.

En conférence de presse post-combat, des journalistes ont demandé au président de l’UFC Dana White s’il était au courant des causes possibles de la faible performance du brésilien. Le président de l’UFC a suggéré de demander directement à l’intéressé. À suivre donc dans les jours/semaines à venir…

Par Abdessamad.

2 Commentaires

  1. Sur la fight Island, j’ai senti Costa affaibli. Un peu comme Tony Ferguson face à JG. Son cut off intensif (type Masvidal) et son game plan pour tenir 5 round lui ont porté préjudice. Adesanya était très tactique, en explosant le pied de Costa et en exploitant ses failles. Néanmoins, je n’aurai jamais cru à un KO explosif en 2 round

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here