MMA – Après l’affaire de la valise pour Ottman Azaitar, son frère, également combattant UFC, se retrouve aussi sous le feu des projecteurs pour une affaire extrasportive.

Abu Azaitar a bien accepté sa suspension par l’agence antidopage américaine USADA. Le combattant a été suspendu 7 mois à compter du 25 août dernier, après quatre contrôles positifs au tamoxifène. Ayant apporté la preuve que la substance lui avait été prescrite par un médecin, le combattant a ainsi reçu une suspension réduite. Toutefois, l’USADA n’a pas jugé qu’Azaitar avait rempli les conditions pour une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques. Le Marocain pourra faire son retour dans la cage de l’UFC le 25 mars prochain.

Modulateur des récepteurs oestrogènes, le tamoxifène est surtout utilisé comme traitement contre le cancer du sein. Il peut aussi être prescrit aux hommes dans des cas particuliers. Abu Azaitar a testé positif au tamoxifène et/ou 3-hydroxy-4-methoxy-tamoxifène les 25 août, 4 septembre, 9 septembre et 17 septembre 2020.

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *