Jon Jones Israel Adesanya

Nouvelle star de l’UFC et champion middleweight, Israel Adesanya prépare son prochain défi d’envergure : Jon Jones.

Arrivé en février 2018 à l’UFC, Israel Adesanya fait énormément parler de lui depuis son arrivée. Champion intérimaire en avril dernier, il est champion middleweight depuis samedi dernier. Son trashtalk avec Jon Jones, champion light-heavyweight, d’abord lointain est désormais bien réel. Avec sa victoire sur Robert Whittaker à l’UFC 243, Adesanya a ajouté du poids à sa candidature pour un combat face au GOAT. Le Président de l’UFC et Bones lui-même semblent même partants. S’il faut bien évidemment que le StyleBender confirme face à Costa avant, la graine est plantée. Ayant indiqué 2021 et le Raiders Stadium de Las Vegas comme date et endroit idéals pour accueillir ce megafight, Adesanya semble déjà avoir tout planifié (au Ariel Helwani Show).

« Croyez-moi, je vais baiser cet enfoiré quand je vais le combattre. Je dois juste faire ce que je dois faire. Je dois défendre ma ceinture. Je viens de défendre ma ceinture et je suis le nouveau roi unifié. Il y a trois autres tueurs, quatre autres que je dois foutre en l’air en premier chez les poids moyens. Ensuite alors je vais monter en poids, puis je vais monter d’une catégorie et baiser ce mec. »

« Je ne peux pas attendre. Je planifie tout depuis le début. J’ai montré à tout le monde, voici ce que je vais faire et voici comment je vais le faire. Et j’ai déjà dit Raiders Stadium, Las Vegas, 2021. Et il se contredit : ‘Oh, je pense que je suis bien là, je ne vais pas monter en poids lourds’, ceci cela. ‘Pourquoi dois-je passer en poids lourds ? Je ne veux pas me battre contre les poids lourds. Maintenant, DC prend sa retraite, d’accord, je vais pouvoir passer en poids lourd’. » Évidemment, Jones a répondu. Désormais, les deux hommes doivent défendre leurs titres respectifs avant d’en découdre. Si Bones a nettoyé sa catégorie, Adesanya doit l’imiter…à moins que l’UFC ne précipite ce megafight, qui s’annonce très lucratif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here