MMA – Dana White est le visage de l’UFC. La question de sa succession est loin d’être d’actualité, mais le président n’imagine pas Daniel Cormier dans ce rôle.

À quoi ressemblera l’après-Dana White à l’UFC ? En un peu plus de vingt ans à la tête de l’organisation, le président en est devenu le visage, l’incarnation même. Omniprésent dans les médias, il dispose d’un énorme pouvoir décisionnel et son leadership s’est encore accru depuis la pandémie de coronavirus, lors duquel White avait fait une croisade personnelle de la reprise de l’UFC au plus tôt. Plus que dans de nombreuse organisations sportives, « Uncle Dana » est indissociable de l’image publique de l’UFC. Au point où peu parviennent à imaginer sa potentielle succession. Daniel Cormier, ancien double champion de l’organisation, a pourtant déjà postulé.

Invité de l’émission My Mom’s Basement with Robbie Fox, Dana White a évoqué cette succession future. « Je vois les gens en parler tout le monde et imaginer qu’il s’agit de ce gars, de ce gars, mais généralement, ils n’y connaissent rien (…) Nous avons une formule qui nous permet d’avoir du succès, et il y a un homme qui pourrait remplir ce rôle. Il y a certaines choses que je fais et qu’il ne serait pas capable de faire, mais les choses importantes, celles qui comptent, il pourrait le faire ». Le président de l’UFC ne révélera cependant pas l’identité de ce successeur potentiel : « Personne ne le connaîtrait, c’est une personne des coulisses ». Une chose est sûre cependant, selon White en tout cas : « Daniel Cormier ne pourrait pas le faire (rires). J’adore DC mais il n’y arriverait pas ».

SUR LE MÊME SUJET :

Dana White n’a que 52 ans et est donc probablement encore là pour de longues années, mais c’est l’une des premières fois où il évoque ouvertement l’avenir. Une chose est sûre : il y aura un avant et un après Dana à l’UFC !

Partager cet article

SourceYouTube My Mom's Basement With Robbie Fox
Crédits photosYouTube UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.