UFC Fight Night – Mark Hunt vs. Big Foot Silva pour l’une des plus grosses guerres de l’histoire

Le 7 décembre 2013, à Brisbane, l’UFC organisait l’UFC Fight Night 33. Un événement australien ponctué d’un Mark Hunt vs. Big Foot Silva ahurissant.

Une guerre, une vraie, le combat entre Mark Hunt (9-8, 4-2 UFC au moment du combat) et Antonio Silva (18-5, 2-2 UFC au moment du combat), premier du nom restera très longtemps dans les mémoires. 1m78 et 120 kilos pour le Super Samoan et 1m93, 121 kilos pour Bigfoot Silva. Bref, deux mastodontes qu’on ne présente plus dans la catégorie heavyweight. Après s’être fait exploser lors de l’UFC 160 par Cain Velasquez lors de son title-shot, Silva arrivait revanchard. Lors du même événement, Mark Hunt s’était pris de plein fouet un spinning hook kick de Junior Dos Santos… l’Australie allait donc servir de rampe de lancement pour deux vieux briscards du roster pour le moins DANGEREUX.

Durant 5 rounds et 25 minutes, les combattants vont s’enchaîner des parpaings plus ahurissants les uns que les autres. Lors des deux premiers rounds, Hunt fait face à un Silva dominant entre knock-down et leg-kicks surpuissants. Lors du troisième round, le Super Samoan offrira aux fans australiens une séance de ground & pound auquel personne n’aurait habituellement résisté. Sauf Bigfoot, sauvé, il est vrai par la cloche. Au bord du point de rupture au début du quatrième, Silva réussira un come-back retentissant. C’est lui qui s’offre du ground & pound sur un Hunt sauvé à son tour par le gong ! Dans le 5e, les géants lâcheront les chevaux et s’enverront des mandales dévastatrices.

Le choc se soldera par un match nul majoritaire. Maintes fois au bord de la rupture, Antonio s’en sort grâce à son menton sous TRT. Malheureusement pour lui, la patrouille passera par là avec un taux de testostérone anormalement élevé… Pour la deuxième fois de sa carrière, il échouait à un contrôle antidopage. Depuis que la TRT est bannie de l’UFC, Silva n’était plus le même. Lors de la revanche contre Mark Hunt à Melbourne en 2015, il se fera étaler en 3 minutes 41. Désormais loin de l’organisation américaine, son retour perdu en Russie semble confirmer le retour de la TRT. C’est déjà ça.

Photo By: Fox Sports

Leave A Comment

Your email address will not be published.