Malgré une volonté de retour face à Khabib Nurmagomedov, Georges St-Pierre a vu les négociations avec l’UFC ne pas aboutir. En 2019, GSP a donc décidé de prendre sa retraite du MMA. Deux ans plus tard, il est revenu sur ses salaires au sein de l’organisation américaine pour Wealthsimple Magazine :

« J’avais 19 ans quand j’ai fait mon premier combat professionnel à Montréal avec une organisation appelée TKO MMA. J’ai gagné 1 300$. Et puis après quelques combats, j’ai été recruté par l’UFC, qui était l’organisation la plus prestigieuse au monde. C’était comme faire la NBA. Mais l’argent était toujours horrible. Pour mon premier combat à l’UFC, j’ai eu 3 000$ pour combattre et 3 000$ en plus si je gagnais. »

Georges St-Pierre poursuit : « Pour mon premier combat pour le titre mondial, j’ai été payé 9 000$ pour combattre et 9 000$ en bonus de victoire, mais j’ai perdu contre Matt Hughes. Donc, je n’ai gagné que 9 000$ pour mon premier combat pour le titre mondial. J’étais très sous-payé. »

SUR LE MÊME SUJET :

Après son sacre, GSP a tenté un coup… et ça a payé : « Après avoir remporté le titre en 2008, j’ai pris un gros pari sur moi-même et j’ai dit à l’UFC que je n’allais pas signer de nouveau avec eux. Et puis, la veille de mon combat avec Jon Fitch, l’UFC est revenu avec un gros contrat fou parce qu’ils ne voulaient pas que je devienne agent libre. Vous avez lu que je gagnais 400 000$ par combat ? Non, j’ai fait beaucoup plus que ça. Beaucoup plus que ça. Des millions. Quand j’étais au sommet de ma carrière, je gagnais des millions de dollars. Parce que non seulement vous obtenez l’argent pour combattant et le bonus de victoire, mais vous avez également un pourcentage du pay-per-view et de la billetterie – le ppv et la billetterie, c’est là où est l’argent. »

Enfin, en 2017, pour son retour victorieux contre Michael Bisping après quatre ans d’absence, Georges St-Pierre a touché le jackpot : « Pour le combat avec Michael Bisping, avec les pay-per-views, le sponsoring et tout ça, j’ai gagné environ 10 millions de dollars. Puis en 2019, j’ai pris ma retraite. Je suis très chanceux et très privilégié d’avoir terminé au sommet. »

Partager cet article

Ecouter le dernier podcast

Crédits photosUFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *