Alors que le champion light-heavyweight de l’UFC Jon Jones semblait en avoir fini avec ses problèmes judiciaires, le combattant a été arrêté par la police.

La police d’Albuquerque, au Nouveau-Mexique, là où s’entraîne le champion light-heavyweight UFC Jon Jones, a arrêté le combattant ce jeudi matin selon MMA Fighting. Les motifs : conduite en état d’ébriété, et usage négligent d’une arme à feu. Il n’avait pas non plus de preuve d’assurance et possédait un conteneur ouvert d’alcool (ce qui n’est pas autorisé dans certains États, dont le Nouveau-Mexique).

Selon MMA Fighting, Jon Jones a eu des résultats plus de deux fois supérieurs à la limite autorisée pour le test d’alcoolémie. Un pistolet noir a été retrouvé sous le siège conducteur et une bouteille de Recuerdo a été trouvée derrière le siège passager. La police est intervenue après une plainte pour coups de feu à 1h du matin. Arrêté à 4h43, Jones a été remis en liberté quelques heures plus tard. Il aurait nié être au courant des coups de feu.

Partager cet article

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Clad

    Le pauvre Jon Jones à utilisé tout son QI pour la gestion de ses combats, il ne lui en reste plus pour la gestion de sa vie…
    Quel génial combattant, quel humain minable.

    Répondre