MMA – Battu par TKO au deuxième round contre Ciryl Gane lors de l’UFC 256, Junior Dos Santos continue sa croisade pour le « coup illégal ».

Avec sa défaite face à Ciryl Gane, l’ancien champion UFC Junior Dos Santos est sur une série de quatre défaites consécutives par TKO. Le Président de l’UFC Dana White a même indiqué que le combattant devrait réfléchir à la suite souhaitée pour sa carrière. À 36 ans, le Brésilien pourrait bien être poussé vers la sortie.

Quelques semaines après le combat, JDS n’accepte toujours pas la défaite. Pour lui, c’est encore et toujours un coup de coude derrière la tête (et donc interdit – NDLR) qui a précipité sa chute. Dans un entretien accordé à AG Fight, il est revenu sur la situation actuelle :

« L’UFC n’a jamais dit un mot. Pour eux tout va bien, ce qui est absurde pour moi. Un coup clairement illégal et ensuite le président et ainsi que quelques combattants pensent que ce qui s’est passé était acceptable. En fait, tout le monde est d’accord pour dire que c’était interdit, mais ils ont dit que je me suis retourné et que je me suis positionné de cette façon. Pour faire la comparaison, que je ne devrais même pas faire, c’est comme accuser la victime d’un vol, d’un meurtre ou d’un viol. Je ne pense pas que le coup soit intentionnel, mais cela ne le rend pas moins illégal. Ils ont dit que je me suis retourné. Je ne l’ai pas fait. J’étais déjà de côté pendant environ huit secondes et vous pouvez voir le coude frapper l’arrière de ma tête à partir de cette position. »

Malgré sa série de quatre défaites consécutives, Dos Santos ne compte pas arrêter : « Cela a été un dur moment professionnel de ma vie. C’est un sport difficile et il faut être bien psychologiquement pour réussir. Physiquement je me sens très bien, mais je sens que l’aspect psychologique est affecté. Il y a tellement de barrières qu’il faut briser et ça finit par être lourd. Je me suis bien consacré à essayer de remettre ma tête à l’endroit. J’adore combattre, je veux vraiment continuer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *