MMA – Paddy Pimblett a assisté à la finale de la Ligue des Champions et aux échauffourées autour du Stade de France. Il raconte…

En plus d’être l’une des stars montantes de l’UFC, Paddy Pimblett est aussi un fier supporter de Liverpool. Il était donc présent samedi dernier au Stade de France avec des amis pour assister à la finale de la Ligue des Champions, qui opposait les Reds au Real Madrid. Si la rencontre ne s’est pas passée comme il l’espérait (défaite 0-1 de Liverpool), c’est surtout l’après-match qui aura choqué Paddy The Baddy. La cohue était totale aux alentours du Stade de France. De nombreux supporters de Liverpool ont été assaillis par des groupes armés. Pimblett le confie : il n’a jamais tant craint pour sa vie que ce soir-là.

Interviewé par RMC Sport, Pimblett raconte. « Quand nous sommes sortis du stade, il y avait des groupes d’une trentaine de personnes qui couraient. Des meutes armées. Certains avaient des couteaux, des barres de fer, des machettes, des battes…On ne voulait qu’une chose, c’était s’enfuir du stade. Ils attrapaient les gens, coupaient les lanières de leur sac pour s’enfuir avec ». Beaucoup a été dit sur l’accès au stade, déjà très difficile. « Entrer dans le stade était déjà difficile, certaines personnes se sont faits voler leur ticket. Mais comme je vous dis, c’est après que c’était le pire. Je n’ai jamais eu aussi peur pour ma propre sécurité et celle des gens autour de moi qu’en sortant du stade samedi soir ». Toute l’expérience de Paddy Pimblett dans la cage n’est en effet pas grand chose dans une telle situation.

SUR LE MÊME SUJET :

Une histoire terrifiante

« Des gens m’ont reconnu et sont venus vers moi, ils m’ont demandé s’ils pouvaient marcher avec nous. Nous avons eu de la chance d’être une douzaine, parce que ces bandes se contentaient de nous regarder mais n’osaient pas s’attaquer à nous. Elles se contentaient de nous regarder en criant « Hala Madrid », ce qui n’a aucun sens car nous savions qu’ils étaient Français (rires) ». Une scène a également marqué Paddy Pimblett, près d’un pont. « Quand vous traversiez ce pont, il y avait des gars en contrebas qui vous attrapaient, vous tapaient et vidaient vos poches (…) Le seul truc auquel je peux comparer ça, c’est le film « American Nightmare (The Purge, en VO, nda). Vous voyez, ce film où il n’y a plus de lois pendant une nuit, tout est permis. C’était ça (…) Je ne viendrai plus jamais au Stade de France. Je ne visiterai même plus Paris avec ma copine. Peut-être un jour ou deux, pour voir le Louvre, la Tour Eiffel, et c’est tout« .

Comme le dit « The Baddy » : « Au moins dans une cage, c’est à un contre un ». On espère que l’Anglais se remettra de cette frayeur et que l’organisation de futurs événements à Paris se passera de manière plus calme…

Partager cet article

SourceRMC Sport
Crédits photosYouTube UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    Bienvenue en France Paddy.
    L’UFC Paris n’a qu’à bien se tenir.
    Je ne parle même pas des J.O 2024.
    Le public et la mentalité française qui va avec dans toute sa splendeur.

    Répondre