Dans une catégorie lightweight UFC riche en stars, Tony Ferguson est le seul à pouvoir rivaliser avec Khabib en termes d’accomplissements… Pourtant, El Cucuy n’a toujours pas pu affronter le Daghestanais.

L’UFC a tenté par quatre fois d’organiser le combat entre Tony Ferguson et Khabib Nurmagomedov. Par quatre fois, le combat est tombé à l’eau. Lors de l’UFC 223, en avril 2018, les deux hommes devaient même s’affronter pour la ceinture. Malheureusement, lors d’une intervention promotionnelle organisée par l’UFC, le champion intérimaire Ferguson se déchirait le Ligament collatéral fibulaire. Résultat des courses : destitution du titre et annulation du combat. Depuis, El Cucuy a réussi l’exploit de revenir seulement 6 mois après cette terrible blessure, de gagner (contre Pettis), et de gagner une fois de plus (contre Cowboy). Traversant une période compliquée de sa vie personnelle, il n’a cependant pas pu faire face à Max Holloway en avril dernier pour un nouveau combat pour le titre intérimaire. Ferguson doit donc sagement attendre son tour, et devrait, sauf énorme surprise, faire face au vainqueur de Khabib vs. Poirier. Les deux hommes l’ont dit : il est le prochain sur la liste. Il faut dire que sa série de 12 victoires consécutives représente un record chez les lightweights… El Cucuy a accepté de répondre à nos questions.

Quand va-t-on avoir le plaisir de te revoir combattre ?
On va essayer en Espagnol  – dans quelques mois. Bonjour, je m’appelle Antoine. Comment t’appelles-tu monsieur ? Enchanté Guillaume ! C’était un peu de Français, je plaisante.

Avec un peu de chance, on se prépare pour Abu Dhabi. On sera là avec Khabib et Poirier. Pas de blague, je serai prêt 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Je ne veux rien prendre d’autre qu’un title shot. Je le mérite. J’ai 12 victoires de suite. Que dire de plus à ce sujet ?

Tu mérites le combat pour le titre, mais si ce n’est pas le cas ?
Le baseball professionnel. On ira vers le baseball professionnel. On fera quelques essais et on verra comme ça se passe.

Il semble que tu es à un point où on se dit « que doit-il prouver de plus » ?
Je n’ai jamais rien eu à prouver. C’est la meilleure chose. Certains combattants pensent qu’ils ont quelque chose à prouver ou un ego à satisfaire. J’ai créé quelque chose à un niveau si avancé par rapport à moi que je n’ai qu’un endroit où aller : vers le haut. Beaucoup de mecs sont inconstants et je reste constant, je fais en sorte que mes victoires soient de plus en plus sanglantes, de plus en plus nettes. De cette façon, qu’il y aura des adversaires, ce ne sera pas des tocards, ce sera des superfighters. Ils seront intéressants, ils voudront faire un spinning heel kick ou d’autres folies. Ce seront des combattants que les gens veulent voir. Ce seront des combattants que je voudrais combattre.

Tu as construit ta propre équipe, centralisé autour de toi. Comment as-tu fait cela ?
Complètement. Je fais fonctionner cela comme une entreprise. De Champ Shit Only à Snapdown City, mon académie, un endroit pour apprendre, j’ai donc ma propre académie privée. J’ai ma propre équipe. C’est une sorte de ligue des gentlemen extraordinaires, où chacun à sa propre spécialité, ses propres techniques. Ils mettent leur temps et leurs efforts dans leurs domaines de compétences pour moi. Tout le monde reste dans son domaine d’expertise ; c’est pour ça que je dois tout séparer comme ça. Je suis un entrepreneur, qui donne différents contrats. Quand j’ai monté ça comme une entreprise, c’est devenu plus professionnel. J’ai commencé à embarquer dans le bateau pour le titre et commencé à gagner plus de combats.

Qu’est-ce qui t’a fait changer ?
Quand j’ai cassé mon bras (contre Michael Johnson – NDLR). Ça ne s’est pas bien soigné la première fois. J’ai donc dû prendre une décision importante entre ne plus jamais combattre, car tout était cassé, ou bien casser mon bras à nouveau pour résoudre le problème. Ça a été un tournant. Ma femme, qui était avec moi, qui est toujours avec moi, elle l’est depuis longtemps. Il est toujours avec moi. Je suis très chanceux d’avoir un soutien comme celui-là. On avait un chien à l’époque. De voir à quel point ma famille est petite et à quel point mon équipe est importante et grande aujourd’hui, c’est incroyable. Je suis très reconnaissant pour ça.

Les gens disent que tu es la réponse à l’énigme Khabib…
Je suis la question à Khabib. ‘Où es-tu fiston ? Avec ton ‘send me location’, tu es un putain de gars faux. Je vais te dire un truc : ‘tu n’es rien sans tes potes’.

Qu’est-ce qui fait de toi l’homme qui le battra ?
Tout. Littéralement. Personne n’a vu ma lutte. Mes accomplissements en lutte : 2 fois All-American, 3 fois All-State, champion de l’État et champion national. Je suis un badass au sol. La seule raison qui fait que j’aime être mis au sol c’est parce que j’aime que mon adversaire gaspille son oxygène. Je ne veux pas qu’il se colle à moi. Non, je veux que tu dépenses ton énergie, que tu te relèves, que tu me laisses mettre la pression sur toi, pour te faire échouer. C’est la clé de la victoire en Snap-Jitsu. C’est ce qu’est Snapdown City. Le mettre au sol, l’étrangler et l’écarter de la course. Khabib n’a aucune chance contre ça, Conor non plus. Mon pedigree en lutte est de trop pour Khabib. Je pense que je vais le mettre contre la cage, comme BJ Penn contre Matt Hughes. Puis je vais le soulever, le slammer et le finir en ground and pound.

À chacun de tes combats, il y a la danse, il y a la créativité. D’où te vient cette inspiration ?
La musique. Mon inspiration me vient de beaucoup de choses différentes. S’il y a du tempo et du rythme, je vais être entraîné. Peu importe qui tu es, peu importe ta langue, s’il y a un beat qui te parle, tu seras entraîné. Tout le monde à un rythme en soi, ne serait-ce que les battements du cœur. SI tu touches cela, ça te fait bouger.

Comment aimerais-tu que les gens se souviennent de toi ?
Je ne veux pas qu’on se souvienne de moi. J’espère que vous allez m’oublier. Sérieusement, je pense que ça n’arrivera pas comme ça, mais les gens veulent toujours la nouveauté. Ce que je vais faire maintenant, c’est le plus de bruit possible dans la cage. Je vais inspirer le plus de personnes possible. La seule chose que je veux que ces gens retiennent est mon prochain combat. Le prochain combat sera le meilleur, je m’y prépare. Que cela se bonifie et donner au public de quoi être satisfait.

5 Commentaires

  1. Pour moi ce type devrais être champion depuis des années.malheureusementje le trouve de moins en moins rapide comme ces réflexes et esquive.il commence à ressentir le poids de l’âge c’est bien dommage.mais je pense qu’il n’aura aucun mal à terminer nurma,du moins si le combat à lieu dans pas trop longtemps.

  2. Its TIME !!!!!
    A l’approche de cet ufc 242, c’est un p’aisir De lire cette interview d’el Cucuy.

    Je me permets donc de donner mon point de vue en cas de victoire de khabib contre poirier, d’un éventuel combat et j’insiste bien éventuel combat versus Tony F.

    Bon soyons sérieux qui ne serait pas d’accord sur le fait que ce serait le vrai plus gros combat de l’histoire de l’UFC ? Les 3 meilleurs sont conor (merci au revoir) khabib et Tony. On sait tous qu’a la fin il ne peut en rester qu’un morray

    Voici 3 raisons qui font que ce combat sera le plus gros combat de l’histoire.

    La première est simple : conor s’est fait descendre du trône de la plus belle des manières par l’aigle daghestanai. khabib est donc sérieusement wanted et pisté par Tony.

    La deuxième c’est que cet affrontement parait maudit. Et oui, Chacun des deux ont, à 2 reprises, annulé le combat pour blessures. Ce main event aurait déjà dû avoir lieu à maintes reprises mais heureusement pour nous fans, ça ne fait que nous hyper davantage le jour où ils se feront réellement face dans la cage.
    On peut même imaginer que vu le nombre de fois où ils se sont blessés avant de combattre, cela laisse à présager un combat de gladiateur dans l’octogone (avec du sang partout ahahah dsl). le destin et toute la street veut les voir s’affronter

    La dernière raison c’est que khabib est invaincu et le sera toujours s’il bat Dustin Poirier ce week end a abu dhabi. Ça fait fantasmer Ferguson que de combattre pour la ceinture contre un mec invaincu comme lui. Attention cependant à Poirier, redoutable striker , il sait qu il n’est Pas favori et cela peut tourner sait on jamais à son avantage. Je pense que khabib va encore l’emporter malgré tout car on sent que l’engouement de cet event a abu dabhi avec la présence sur la même carte UFC de beaucoup de gars de sa team (islam, zubaira et cie) khabib va etre on fire ! Il va vouloir représenter tout le monde et une nouvelle fois démontrer au monde entier qu’il est l’undisputed champion. Beaucoup n’aiment pas son style au sol mais sérieux je ne vois vraiment pas comment peut on battre cet ours humain il en impose tellement. A moins d’une miraculeuse victoire de Dustin samedi, je pense que le seul vrai prétendant susceptible d’offrir une première défait à khabib c’est vraiment el cucuy ! Ce serait peut être un tout petit peu moins vendeur qu’´un Conor khabib étant donné que conor est un business Man mais le combat serait légitimement plus divertissant à contempler particulièrement du au style de Tony Ferguson qui est un régal à observer combattre. Je ne pourrai même pas dire qui gagnerai ce combat à l’avance car ce sont vraiment 2 monstres. Peut être khabib car j’aimerai qu’un gars comme lui reste à jamais dans l’histoire pour ne jamais avoir été battu.

    Si khabib venait à gagner Dustin + Ferguson il en serait à 29-0. Ça ferait presque tache 29-0, tout le monde voudrait un 30e mais qui pourrait il affronter après avoir vaincu tous les meilleurs ? A méditer

    Bon ne parlons pas trop vite mais j’espère que ce combat de titan aura lieu.

    En attendant, bon visionnage de cet ufc 242

  3. Très bien parler G. Il lui faudra bien un 30-0 vu qu’il va fracasser Dustin et sûrement El cuicuy… Mais qui sera à ala hauteur ? Les gens pensent que Poirier peux avoir sa chance comme avant le combat contre Mcgregor mais ils oublient vite que Khabib c’est un rouleau compresseur. C’est quasi du perfect le Khabib ce qu’il fait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here