Nate Diaz UFC

Alors que Kamaru Usman tentera de défendre son titre welterweight pour la seconde fois, face à Gilbert Burns, Nate Diaz s’est montré critique à l’égard de ce combat.

Finalement, c’est bien Gilbert Burns qui aura droit au combat face à Kamaru Usman à l’UFC 251. Le Brésilien, bouillant ces derniers temps, a su coiffer au poteau Leon Edwards, et surtout Jorge Masvidal. Cela faisait en effet plusieurs mois que Gamebred était en négociation avec l’UFC. Pour des raisons financières, les deux camps n’ont pas réussi à tomber d’accord et Burns a su saisir sa chance. Le numéro 1 au classement UFC challengera donc le champion. Si sportivement, cela fait sens, surtout après la belle victoire du Brésilien sur Woodley ; le choix peut faire grincer quelques dents.

Alors que l’UFC est en conflit avec certaines de ses stars concernant les salaires, Nate Diaz a mis de l’huile sur le feu : « C’est ce qui ne va pas avec les gens, qui affirment que les combattants acceptent moins d’argent, car ils savent qu’ils ne valent rien. Tu aurais du combattre le mec juste en dessous, pas celui qui accepte de prendre moins parce qu’on le lui demande. C’est pourquoi personne ne se souviendra de vous deux. Ce n’est pas un combat pour le titre. […] Je suis mieux payé que vous deux + F*CK REEBOK »

En effet, il est probable que Gilbert Burns ait été bien moins gourmand qu’un Jorge Masvidal, ou un Colby Covington. Loin d’être une star de l’UFC, le Brésilien n’a pas encore de statut particulier et reste un « mort de faim », toujours en conquête. Alors que l’UFC est privé de la billetterie pour la Fight Island (à huis-clos), l’aspect financier avait évidemment son importance. Par exemple, pour l’UFC 245 Kamaru Usman vs. Colby Covington, la vente de billets avait rapporté plus de 4 millions de dollars

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here