À 40 ans, Vince Carter continue d’impressionner, avant le match contre les Pelicans, Half Man, Half Amazing a poursuivi sa routine folle.

Vince Carter a tout gagné, mais à 40 ans, s’il continue à jouer c’est pour l’amour du jeu, mais aussi dans l’espoir un peu fou de gagner enfin une bague. Ses anciens coéquipiers des Nets, Kidd (à Dallas) et Jefferson (à Cleveland) ont eu la leur, il espère la sienne chez les Grizzlies.

6e homme depuis 2012 et ses débuts chez les Mavs, Half Man, Half Amazing s’épanouit depuis dans se rôle de joueur d’expérience en sortie de banc. Cette saison, il tourne à 7.9 points (38.9%, 36.4% à trois points, 3 rebonds, et 1.9 passe en 24.2 minutes. Il avait signé pour 3 ans et 12 millions de dollars avec les Grizzlies en 2014. Free-Agent cet été, on espère qu’il restera au moins une saison de plus. Chez un véritable prétendant ?

Dans sa 19e saison et après 1400 matchs en carrière, l’arrière polyvalent montre qu’il a toujours sa détente folle et un shoot au point. Un exemple de longévité !

Tags Grizzlies NBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *