VTT

Quand on pratique le VTT, il est important d’avoir une bonne condition physique. Par définition, le vélo tout-terrain va se frotter à des sols inégaux et présentant diverses aspérités. Les conséquences sur le corps du vététiste peuvent donc être brutales si une bonne préparation préalable n’a pas été effectuée. Pour prendre du plaisir en VTT sans mettre votre corps à rude épreuve, suivez le guide !

Pourquoi est-il important de bien se préparer pour faire du VTT ?

Malgré les différentes bosses, trous et autres inégalités du terrain, vous devez être capable de tenir fermement votre VTT pour que le guidon ne vous échappe pas. Cela peut sembler évident au premier abord, mais lorsqu’un choc inattendu survient, il devient bien moins aisé de rester maître de son deux-roues.

Pour commencer, il conviendra d’être parfaitement équipé, car un bon vélo vous garantit de meilleures conditions d’usage. Un bon VTT absorbera plus aisément les chocs et favorisera votre confort sur tout type de terrain, comme le VTT Cannondale. Ces deux-roues haut de gamme sont spécialement pensés et conçus pour garantir de parfaites conditions d’utilisation, sans avoir à fournir plus d’efforts que nécessaire.

Avec une bonne préparation physique, vous serez capable d’absorber les bosses que vous rencontrerez sans en souffrir. Du point de vue de l’endurance, une bonne condition physique s’avère également nécessaire. La pratique du VTT étant particulièrement rude, il vous faudra tenir bon sur le long terme pour ne pas vous essouffler trop rapidement.

Les exercices de cardio pour bien se préparer au VTT

Avant de se lancer dans des exercices de musculation, il est important d’avoir un cardio au top. C’est ce qui vous permettra de ne pas être essoufflé et de pouvoir supporter les différents assauts de votre parcours le plus facilement possible.

Améliorer son cardio sans machines

Si vous ne possédez pas de machines de sport spécifiques, il est quand même tout à fait possible de travailler votre souffle. Optez pour des exercices simples, comme :

  • Le jumping Jack : commencez pieds joints, puis écartez les bras et les jambes après un saut. Pour le saut suivant, refermez les bras et les jambes, et ainsi de suite.
  • Les pompes : c’est l’exercice incontournable, qui vous permettra de travailler aussi bien votre souffle que vos muscles. Idéal pour un entraînement destiné au VTT !
  • Le mountain climber : encore un exercice qui travaillera autant votre musculature que votre cardio. Placez-vous paumes des mains au sol, jambes tendues en arrière. Votre dos doit être bien droit et les cuisses, les hanches et le bassin doivent être parfaitement alignés. Quand vous êtes bien stable, vous pouvez ramener un genou vers votre poitrine, avant de le ramener en arrière. Alternez ainsi genou gauche et genou droit.

VTT

Améliorer son cardio avec des accessoires

On ne peut pas passer à côté de la corde à sauter ! Elle sera parfaite pour travailler votre souffle et vous vous rendrez vite compte que vous fatiguerez bien plus vite que dans vos souvenirs d’école…

Si vous possédez un vélo d’appartement ou un vélo elliptique, ce sera parfait pour vous entraîner régulièrement. Ces modèles disposent généralement de différents niveaux, qui vous permettront d’ajuster la difficulté. Si vous commencez par de faibles niveaux, augmentez peu à peu la complexité pour forcer vos muscles, votre cœur et vos poumons à s’adapter à différents styles de terrains. Car c’est tout à fait ce qu’il se passera quand vous serez sur votre VTT : vous passerez d’un terrain plat et relativement aisé à une côte plus ou moins pentue.

 

Vous habituez ainsi votre corps à tout type d’éventualité, tout en le faisant travailler à des niveaux d’endurance relativement élevés.

Les exercices physiques pour une bonne préparation au VTT

 

Comme nous venons de le voir, vous avez déjà commencé à mettre votre corps à l’épreuve durant vos exercices de cardio. Vous pouvez toutefois compléter ces exercices, dans le but de cibler les muscles qui seront particulièrement sollicités durant vos sorties en VTT.

Les squats

C’est un exercice parfait, qui permettra de travailler l’ensemble des muscles qui répondront présents durant votre pratique du deux-roues tout-terrain.

Vous travaillerez aussi bien les jambes, que les chevilles, les dorsaux ou le buste. Ce mouvement permet également de travailler l’équilibre et la souplesse du corps, ce qui est important sur un VTT, où ce dernier est sans cesse en mouvement pour suivre les variations subies par le vélo.

Les fentes

Voici un mouvement souvent redouté par les sportifs en herbe… Et pour cause ! Il n’y parait pas, mais vos jambes travaillent tellement durant cet exercice, que vous vous souviendrez de votre première fois. Douleurs aux cuisses garanties ! Avec le temps, votre musculature va se renforcer et ce mouvement ne sera plus aussi fastidieux. En plus de muscler vos cuisses, vous travaillez également vos hanches et votre buste de manière efficace.

 

Travailler les jambes avec un élastique

Cet exercice permet de travailler les hanches et les cuisses, tout en sollicitant votre buste. Vous accentuerez la force dans vos jambes, pour un pédalage moins fastidieux et moins douloureux.

 

Pour ce faire, placez un élastique prévu à cet effet au-dessus de vos genoux, soulevez-vous sur un bras et levez la jambe extérieure. L’élastique vous fera forcer et renforcera votre musculature. Bien sûr, opérez de la même manière une jambe après l’autre.

Quels muscles sont sollicités en VTT ?

Certains muscles sont plus sollicités que d’autres pour la pratique du VTT. Il convient de les identifier, pour affiner les exercices de base préalablement cités.

Les abdominaux

Pour un maintien optimal sur votre vélo, il est important d’avoir un bon gainage. Pour cela, n’hésitez pas à réaliser des séries d’abdominaux ou de planche afin de renforcer votre gainage et de vous assurer un parfait maintien sur votre VTT.

Votre performance s’en verra également améliorée, car vous fournirez moins d’efforts pour stabiliser votre deux-roues.

Les muscles cervicaux

On pense souvent, à tort, que seules les jambes sont fortement sollicitées en vélo. Pourtant, la position adoptée durant cette pratique fait appel aux épaules et aux bras autant qu’au bas du corps.

Les muscles travaillés durant le pédalage

On pense notamment aux quadriceps et aux ischio-jambiers. Ceux qui ont l’habitude de réaliser des exercices de fitness auront moins de difficultés à pédaler sans douleur. Si ce n’est pas votre cas, il vous faudra réaliser quelques exercices pour les renforcer :

  • À genoux, mettez les mains à plat au sol. Gardez la tête droite pour bien respirer, puis ramenez le genou vers votre poitrine. Réalisez plusieurs fois ce même mouvement, en passant ensuite à l’autre jambe.
  • Les squats et fentes évoqués précédemment seront également parfaits pour travailler ces muscles.
  • La chaise : dos contre le mur, prenez la position d’une chaise en pliant vos genoux. Restez ainsi le plus longtemps possible.
  • Pour vos ischio-jambiers, rien de tel qu’un peu d’étirements : placez votre jambe étirée sur une chaise, l’autre reste bien ancrée au sol. Rapprochez votre buste de votre jambe tendue. Si nécessaire, la jambe au sol peut être légèrement fléchie.
  • Retour aux mauvais souvenirs des cours de sport du collège : assis, étirez une jambe vers l’avant et repliez l’autre. Allez chercher votre pied ou votre cheville de la jambe tendue. Ça vous avait manqué… ?!

Vous êtes à présent fin prêt pour enfourcher votre VTT sur tous vos terrains préférés ! À vous les sorties hautes en plaisir et en adrénaline, au guidon d’un VTT de qualité qui vous garantira des sorties inoubliables !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here