Complètement dominés par les Spurs, les Warriors ont pleinement profité de la blessure de ce dernier pour remporter la rencontre. Victoire 113-111.

Menés de 20 points à la mi-temps (62-42) et après avoir compté jusqu’à 25 points de retard, les Golden State Warriors sont revenus. Si la franchise remporte le Game 1 à domicile après ce gros comeback, on se doit d’évoquer la blessure de Kawhi Leonard. Dominant comme rarement, le franchise player rayonnait jusqu’à sa nouvelle blessure à la cheville lors du troisième quart-temps suite à un contact (volontaire ?) avec Zaza Pachulia.

Suite à sa sortie définitive, les Spurs se prenaient un 16-0 quasi-rédhibitoire. Malgré une avance de quelques points, l’identité du vainqueur ne faisait plus de doutes. Désormais, la franchise texane espère un retour rapide de The Klaw. Au moment de sa sortie à 78-55, Kawhi Leonard en était à 26 points (7 sur 13), 8 rebonds, 3 passes en…24 minutes de jeu… De son côté, LaMarcus Aldridge termine le match à 28 points (11 sur 24), 8 rebonds, 3 passes (6 TOs), 3 interceptions.

Côté Warriors, les deux MVPs ont fait le travail pour poinçonner le comeback et enchaîner ainsi une 9e victoire consécutive en playoffs. Kevin Durant finit à 34 points (11 sur 21), 5 rebonds, 4 passes (3 TOs), 4 blocs. De son côté, Steph Curry est meilleur marqueur de la rencontre avec 40 points (14 sur 26), 7 sur 16 à trois points, 7 rebonds, 3 passes (4 TOs), 3 interceptions. On note également le match très complet de Draymond Green avec 9 points (3 sur 6), 7 rebonds, 7 passes (3 TOs). C’est un nouveau match sans pour Klay Thompson avec 6 petits points à 2 sur 11.

https://youtu.be/nxsD7bguDMM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Les Golden State Warriors démontent les Spurs à l’Oracle Arena

    […] aucune chance. Agressif dès le début du match, les Californiens s’évitent la frayeur du Game 1. Ils iront donc à l’AT&T Center avec un avantage de […]

    Répondre