Gazon et fraises à la crème : Wimbledon, le tournoi le plus prestigieux du monde

Après l’Open d’Australie et Roland Garros, place au raffinement avec Wimbledon, le plus grand tournoi du monde

La semaine prochaine commence le troisième tournoi du grand chelem de la saison. Wimbledon est sans conteste le tournoi le plus prestigieux qui soit. Véritable institution, la compétition londonienne est devenue mythique et incontournable au fil des décennies. Björn Borg, Pete Sampras, Roger Federer (7 victoires et co-recordman avec.. . Pistol Pete) ou bien encore Novak Djokovic, tous ces grands noms du tennis ont construit leur légende grâce à leur victoire à Wimbledon. Voici 7 particularités que vous allez voir pendant la quinzaine.

James McAvoy Wimbledon

C’est le plus ancien tournoi au monde

Wimbledon a vu le jour en 1877 dans le quartier éponyme de Londres. La première édition ne réunissait que 22 participants et porta le nom de Lawn Tennis Championships. Le tournoi passe un cap en 1968 en rentrant dans l’ère professionnelle. Légèrement macho, Wimbledon n’a autorisé les femmes à jouer qu’en 1884. Aujourd’hui, c’est le plus gros open de l’ATP organisé par une structure privée. Malgré sa professionnalisation, peu de choses ont changé comme la surface. Wimbledon est en effet le dernier tournoi du grand chelem à se jouer sur gazon. L’US Open et l’Open d’Australie sont passés à des surfaces dures et Roland Garros s’est toujours joué sur terre battue.

 

On s’habille en blanc et on fait la révérence royale

Wimbledon, c’est une multitude de traditions qui ne change pas malgré les années et les générations qui passent. La plus connue est bien sûr la tenue des joueurs. Pas le choix à Londres, la coutume veut qu’on s’habille en blanc et on doit s’y tenir. Car cette all white rule vient directement des ordres de la Reine Élisabeth II qui en 1963 a exigé que les vêtements des joueurs soit à 80 % de couleur blanche. Depuis on n’a pas changé et on est très strict avec cette règle. Demandez donc à Tatiana Golovin, en 2007 son short rouge sous sa robe blanche avait posé beaucoup de problèmes.

Le blanc n’est pas la seule tradition. Wimbledon est un tournoi très prisé par la cour royale britannique. De ce fait chaque joueur à la possibilité de faire la révérence quand il passe devant la boxe royale. Une loge souvent occupée par le Prince William et La Princesse Kate. Parfois, on peut même apercevoir la Reine de temps en temps (environ tous les 30 ans – sa dernière visite remonte à 2010), elle qui est une fan inconditionnée de la balle jaune.

Wimbledon jouer en blanc 

On y déguste des fraises à la crème

À Wimbledon on est très très loin de la baraque à frites. Exit donc la junk food qu’on peut trouver dans les allées du Parc D’Auteuil. Ici outre-Manche, c’est fraise à la crème et puis c’est tout. Le public en raffole et s’en gave pendant les 14 jours de compétition. Chaque année, 28 000 tonnes de gariguettes et 7000 litres de crème y sont dévorés.

fraises Wimbledon

 

Les ramasseurs de balles sont en Ralph Lauren

Wimbledon c’est le tournoi où les ramasseurs de balles et juges de lignes sont mieux habillés que les joueurs et certains spectateurs. Pas de Adidas ni de Nike mais du Ralph Lauren monseigneur. Depuis 2011, la célèbre marque anglaise habille donc tous les officiels du tournoi. Avec un style entre le chic british et le campus US, les petits ados courants après la baballe sont plus que jamais les plus stylés du circuit mondial.

 Wimbledon-ralph-lauren-tenues

 

On ne joue pas le dimanche

Pour le plus grand malheur d’Emmanuel Macron, le tournoi de Wimbledon ne se joue pas le premier dimanche de la quinzaine. Cette tradition est respectée sauf grand cas de force majeure. Cela est arrivé seulement 3 fois depuis la création du tournoi. Véritable religion, le dimanche est quelque chose de très respecté au Royaume-Uni (sauf dans les Subway et pour les contrats zéro-heure).

 Bean Wimbledon

 

On y bat des records

Wimbledon se joue bien sûr sur les terrains et ce tournoi kiffe particulièrement les records. Le plus connu pour nous français est sans conteste celui du plus match de l’histoire du tennis moderne. Celui-ci a eu lieu entre le 22 et 24 juin 2010 avec un match de légende entre Nicolas Mahut et l’américain John Isner. Après 11 h 5 de jeu, le colosse américain remporte la bataille en 5 sets 6-4, 3-6, 67-7, 7-63, 70-68. Plusieurs grands matchs de légende ont ainsi eu lieu sur le gazon londonien comme cette finale de malade entre Andy Roddick et Roger Federer qui se termine au set décisif et 16-14 pour le Suisse. Tournoi mythique et très convoité, chaque tennisman veut voir son nom inscrit au palmarès de Wimbledon.

 

On frappe comme des brutes

Ce tournoi est le paradis du service volé. Grâce à sa surface extrêmement rapide. Roddick, Karlovic ou Becker ou étaient comme des gamins dans un bac à sable au moment du service. Parfois très frustrant on est quand même subjugué par ces barbares qui servent à plus de 200 km/h. Malheureusement depuis quelques années, les échanges ont tendance à s’allonger. De quoi rester plus longtemps en tribune, attention messieurs, le Prince Charles risque de s’endormir.

Photo By: rogerfedererthechamp.blogspot.com, star2.co

Leave A Comment

Your email address will not be published.