Yarennoka ! – Fedor Emelianenko vs. Choi Hong-man

Le 31 décembre 2007, Fedor Emelianenko poursuivait sa route loin de l’UFC en affrontant Choi Hong-man au Japon.

En 2007, Fedor Emelianenko est toujours au sommet. Le russe n’a plus connu la défaite depuis le 22 décembre 2000 et un KO contre Tsuyoshi Kohsaka. Depuis, l’homme au bidou sème la terreur aux quatre coins du ring : Semmy Schilt, Rodrigo Nogueira, Mark Coleman, Kevin Randleman, Mirko Filipovic, Mark Hunt ou encore Andrei Arlovski, tous seront passés à la moulinette.

Après la fin de son contrat avec le Pride et le rachat de l’organisation par l’UFC, Fedor et sa team n’arriveront pas à un accord avec les Américains. Pour conclure l’année 2007, il allait donc combattre au Yarennoka !

Face à lui, un combattant effrayant : le sud-coréen Choi Hong-man. Petit pour un poids lourd avec son mètre 83, Fedor se retrouvait face à un monstre de 2m18 et 160kg. Le géant asiatique dispute son deuxième combat professionnel en MMA après sa brillante carrière en kickboxing et sort d’une victoire par KO.

Dès le début du premier round, la terreur russe subira un takedown du géant de Jeju. Sur le dos, il arrive à s’en sortir pour tenter une armbar. Manqué. Fedor se relève, mais est marqué physiquement. Après avoir attaqué et envoyé Choi Hong-man dans les cordes, il se fait à nouveau écraser par les 160kg du coréen. Encore une fois sur le dos et en mode survie, il réussit à passer une armbar exceptionnelle. C’est la bonne, Choi Hong-man est vaincu !

Le poing levé et avec le sourire, Fedor peut célébrer avec son staff. On l’a rarement vu aussi expressif après une victoire. En effet, si le combat n’aura duré qu’un round et 1m54, le plus grand poids lourd de l’histoire aura subi la plupart du temps. Le visage marqué, il ne pouvait qu’offrir une accolade aussi respectueuse que chaleureuse à son adversaire du soir.

Photo By: Reddit

Leave A Comment

Your email address will not be published.