Yoel Romero explique son bisou à Rockhold après le parpaing de l’espace

Vainqueur de Luke Rockhold lors de l’UFC 221, Yoel Romero a surpris tout le monde après son KO avec un bisou à l’Américain. Il s’en est expliqué.

Au troisième round contre Luke Rockhold, Yoel Romero sortait la boîte à highlights. On parle ainsi d’un double-jab, suivi d’une grosse gauche pour sonner l’Américain. Histoire d’être sûr, il enchaînait avec un uppercut monumental du gauche (option main sur la mèche). Rockhold était KO. Juste après, Romero allait voir son adversaire, à peine conscient, restait juste devant lui et claquait la bise. Une séquence bien « malaisante » pour les spectateurs et l’ancien champion.

Dans l’émission The MMA Hour, Romero s’en est expliqué : « Vous vous souvenez d’un jour où vous m’aviez parlé, j’ai dit que je n’avais qu’une seule liste ? Une liste noire. Il était sur la liste noire. Il sait pourquoi. Il sait pourquoi. Parce qu’il a fait beaucoup de trashtalk. Après l’USADA, quand c’est arrivé, quand j’ai eu ce problème avec l’USADA, il a trashtalké. Avant l’USADA, chaque fois qu’il me voyait, que ce soit à Vegas ou quand l’UFC faisait quelque chose pour une réunion d’athlètes, il disait : ‘Hé, quoi de neuf, mon gars ? Tu veux sortir avec moi ? J’ai besoin d’une fête’. Je disais, d’accord, allez, allons-y, pas de problème’ ».

« Quand j’ai eu le problème avec l’USADA, lui et Michael Bisping étaient les deux gars, les deux premiers gars, qui parlaient beaucoup à propos de moi. D’accord, Bisping est Bisping. Je n’ai pas de relation, rien avec ce type. Mais avec Rockhold ? Mec, pourquoi tu as parlé comme ça de moi ? J’ai dit, d’accord. Parce que peut-être qu’il pensait : ‘Bon, ce type, 39 ans, la suspension minimum est de deux ans. Il aura 41 ans. Pas vrai ? Au revoir, Yoel’. »

« Mais Dieu est bon à chaque fois, et je suis toujours là. Et maintenant, c’est pour ça que quand l’UFC m’a appelé, j’ai dit oui à propos du combat. C’est pourquoi j’ai dit lors de la pesée ; quand il a dit : ‘Je suis un professionnel’. J’ai répondu : ‘je suis aussi un professionnel’. Je suis toujours là pour toi. Je viens pour toi. Pas pour la ceinture. Je suis resté ici pour toi, parce que c’est une grande opportunité – je peux te combattre. Tout ça parce que tu as tellement parlé sur moi. Tu dois payer. Tu dois payer. C’est tout. »

Et après son KO : « À ce moment, j’ai dit, ‘Hey, Luke. Je t’aime’. Je t’aime. Tu te souviens du moment où t’étais avec moi, où on traînait ensemble, et tu as dit : ‘Tu veux me combattre ?’ J’ai dit : ‘Tu te souviens ? Et tu vois ce qui s’est passé après l’USADA ? Tu te souviens ? Je suis encore là. Je t’aime’. Il n’a rien dit, parce qu’il sait. Il sait. »

Photo By: UFC

Leave A Comment

Your email address will not be published.