En 2000, Paul Pierce, alors âgé de 22 ans recevait des coups de couteaux au visage, au cou et dans le dos dans un night-club. Il reviendra plus fort.

Lors d’une soirée privée au Buzz Club le 25 septembre 2000, Paul Pierce recevait 11 coups de coteaux. Des coups reçus pour avoir essayé d’empêcher une bagarre, qui se solderont par un voyage à l’hôpital pour une opération au poumon. Indemne ou presque, il n’avait qu’une grosse entaille de 15 centimètres au niveau du sternum à déplorer.  « Il a été très chanceux. Il avait les anges à ses côtés. » dira KC Jones.

L’avenir de l’espoir de la maison verte et lieutenant d’Antoine Walker inquiétait. 37 jours plus tard, le 1er novembre, il était bien présent sur le terrain. Les Detroit Pistons découvraient avec effroi le monstre : 28 points (9 sur 24), 6 rebonds, 5 passes. Au match suivant ? 30 points (10 sur 19), 7 rebonds, 4 passes sur la tête des Raptors…

Pour cette saison 2000-2001, il jouera même les 82 matchs de saison régulière des Boston Celtics. Une saison superbe individuellement avec des stats de papa : 25.3 points (45.4%), 6.4 rebonds et 3.1 passes. En 2003, soit deux ans et demi après les faits, The Truth donnait 2.5 millions de dollars pour aider à l’expansion de l’espace chirurgie du Centre Tufts-New England. C’est ce même centre qui avait rendu sa récupération si rapide. Aujourd’hui encore, il garde encore certaines de ces cicatrices, notamment au dos.

Tags Celtics

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. L’agression de Paul Pierce et ses 11 coups de couteau reçus en 2000 - Agression.eu

    […] Source (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); […]

    Répondre