Dans la nuit de mardi à mercredi se tenait le 88e All Star Game de la MLB. Le match a été remporté par les joueurs de l’American League au terme des prolongations sur le score de 2-1.

Le « Midsummer Classic » regroupe les meilleurs joueurs de la première partie de saison et oppose les deux ligues qui composent la MLB : l’American League et la National League. Cette rencontre n’est pas dénuée d’enjeu, car l’équipe gagnante gagne le home field advantage pour les World Series.

On note que pendant la cérémonie d’ouverture, 8 joueurs présents au Hall of Fame venant d’Amérique latine ont été honorés par la MLB avec comme représentant l’ancien joueur Juan Marichal. Robinson Cano a attrapé son lancer pendant la cérémonie du first pitch. Une belle initiative quand on sait que les joueurs latinos se plaignent souvent d’un manque de considération.

Pour revenir sur la rencontre, le match fut serré tout du long. L’American League a ouvert le score en 5e manche par un RBI de Miguel Sano. Puis Yadier Molina, le receveur iconique des Cardinals de Saint-Louis a égalisé à 1 partout en frappant un home run contre Ervin Santana. Le prochain point inscrit fut décisif pour l’American League : un solo home run de Robinson Cano en 10e manche qui lui vaut le titre de MVP du All Star Game 2017. L’excellent Andrew Miller a lancé la fin de la 10e manche pour museler une bonne fois pour toutes les battes de la National League.

Petit point sur les chiffres : avec cette victoire, l’American League égalise et fait passer le bilan à 43 victoires partout ! Autre chiffre (plutôt inattendu) : à l’issue de la rencontre, les deux équipes ont scoré 361 points chacune dans l’histoire !! Une égalité totale, qui sera brisée l’année prochaine à Washington DC, sur les terres des Nationals de Bryce Harper.

Tags MLB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *