Anthony Joshua Alexander Povetkin

Après quelques jours d’incertitude, Anthony Joshua sera bien de retour dans le ring le 1er juin prochain. Le champion du monde affrontera finalement Andy Ruiz Jr au Madison Square Garden.

Andy Ruiz remplace Jarrell Miller. Contrôlé positif à de multiples reprises, celui qui devait affronter Anthony Joshua a été purement et simplement suspendu. Ruiz vient donc sauver l’événement prévu le 1er juin prochain au Madison Square Garden de New York. Un événement d’une importance capitale puisqu’il doit permettre à Anthony Joshua de faire ses grands débuts aux États-Unis. Plus grand marché mondial pour la boxe, le pays de l’oncle Sam reste une véritable usine à cash. Pour l’annonce de son nouvel adversaire, Joshua s’est exprimé à Sky Sports. Les appels du pied à Wilder et Fury sont présents :

« Ruiz, je vais devoir le briser. Il est techniquement doué. Il est plus intelligent que Miller, même image. Il n’a pas une puissance de frappe aussi élevée, mais il est plus sélectif avec ses coups. Il frappe avec l’intention de vous assommer. L’idéal serait d’être contre Wilder ou Fury, à Wembley ou au MSG, des salles emblématiques. On construit pour réussir à faire cela. Pour le moment, ce sont mes débuts aux États-Unis contre Andy Ruiz, un combattant mexicain capable de se battre. […] Chaque style et chaque combat sont différents, donc une bonne victoire et un KO spectaculaire sont importants. Cependant, l’objectif principal est d’obtenir la victoire et de progresser vers ce méga combat. »

« Je regardais Fury et Wilder se battre ce matin et j’adorerais faire ce combat. Plus ils attendent longtemps, plus cela empire, car plus j’apprends et plus j’ai confiance en moi. Même époque, même division, mêmes objectifs. Cela doit arriver. À chaque époque, chaque champion, chaque challenger s’est affronté. À notre époque, il y a suffisamment de boxeurs. Ce serait un événement mondial si ça se fait maintenant. Nous parlons de quelque chose de gigantesque, mais Andy Ruiz en fait partie. Si je ne peux pas le battre, je ne peux pas passer à l’étape suivante. » Il ajoute concernant Tyson Fury et Deontay Wilder, les deux hommes que la planète veut le voir affronter : « Il fallait une salle. Nous l’avions. Il fallait choisir une date. Nous l’avions. Mettons de côté l’aspect financier et faisons-le, parce que c’est le bon moment pour le faire. » Malheureusement, et AJ le sait mieux que personne, l’argent reste le nerf de la guerre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here