ITW de Christelle – Le Canard Ivre : entre CrossFit et running

Nous avons rencontré Christelle (du blog Le Canard Ivre) pour une interview sport

Il y a deux semaines, L’hebdomadaire Les Inrocks la qualifiait de meneuse de la génération Fit Gen. Avec son blog le Canard Ivre, Christelle distille ses conseils fitness auprès d’une communauté toujours plus importante (plus de 20 000 abonnés sur Instagram). Alors qu’elle est en pleine formation pour devenir coach, nous avons parlé avec elle de ses deux passions : le CrossFit et le running. Fan de street workout, Christelle utilise l’espace urbain comme un terrain de jeu.   Rencontre avec une parisienne débordante d’énergie.

Bonjour Christelle, comment t’es venu l’idée du blog Le Canard Ivre ?

Au début, ce n’était pas un blog fitness, mais plus un blog lifestyle où je donnais mes bonnes adresses parisiennes. Je l’ai ouvert, car j’étais journaliste et en sortant des études tu as toujours du mal à trouver un job directement. J’avais donc besoin de faire quelque chose et d’écrire. Plus tard, je me suis mise à parler de sport sur le blog, cela a vachement plu et donc au fur et à mesure je me suis réaxée sur le fitness.

D’ou viens le nom du blog —Le Canard Ivre ?

Je l’explique dans le premier article du blog. C’est une référence au bateau ivre de Rimbaud. Canard ne fait peut-être pas très sport, mais je n’ai absolument pas envie de le changer. Des noms de blog type Healthy Christelle ça ne m’intéresse pas.

Tu es devenue assez populaire sur les réseaux sociaux, comment se passe la relation avec les personnes qui te suivent ? 

Mon blog est assez jeune, il n’a que 3 ans. Cette année je suis une formation pour devenir coach sportive, du coup j’ai beaucoup moins le temps pour écrire. Cette formation me prend beaucoup de temps donc je ne réponds pas en ce moment à tous les commentaires. C’est quelque chose qui me chagrine énormément, car je veux répondre à tous même ceux qui sont négatifs. J’aime bien discuter avec des gens qui n’ont pas le même point de vue que moi. Le but du blog c’est de créer un échange. ITW de Christelle – Le Canard Ivre

Tu fais à la fois de la course à pied, du CrossFit et du fitness. As-tu un programme hebdomadaire précis ?

Sur le blog je parle souvent du côté menaçant du sport. Vouloir toujours aller plus loin, être plus fort… Je trouve cela un peu dangereux parce que c’est un risque de tenir un rythme de sportif de haut niveau quand on a une vie à côté. Il faut donc dissocier sportif pro et sportif lambda. De mon côté, oui j’ai un programme, mais je m’offre la possibilité de ne pas le faire. J’écoute mon corps et mes envies, je ne me sens pas coupable de prendre du repos.

Quelle est la discipline que tu pratiques le plus entre le running, le CrossFit et la fitness ?

En ce moment avec ma formation, c’est un peu particulier. Je ne peux plus m’entraîner pour le fun. Je prends beaucoup moins de plaisir, j’ai 4 à 5 h de sport par jour, mais ce ne sont pas des choses que j’ai voulu. Je ne cours plus depuis un an, j’ai arrêté le crossfit car je ne pouvais pas suivre le rythme.

Pour moi, le running et le crossfit sont de parfaits compléments. Le CrossFit permet de faire de la muscu sur des temps très cours et d’être athlétique. Le running permet de travailler l’aéro. C’est donc deux choses qui vont ensemble. Dès que j’ai fini ma formation, je reprendrais le CrossFit 2 à 3 fois par semaine, même chose pour la course à pied.

Christelle – Le Canard Ivre

On voit souvent les filles pratiquer plus le running et beaucoup moins le CrossFit. Quelle est la raison selon toi et qu’est ce que tu leur dirais pour se lancer dans ce sport ?

La raison c’est par rapport aux muscles. Elles ont peur de prendre de la masse en soulevant des poids de 5 kg. Il faut savoir que les culturistes et les crossfiteurs ultras musclés sont des personnes qui travaillent d’arrache-pied. C’est super dur de prendre de la masse.

On peut donc faire du CrossFit à son rythme. Par exemple à la salle, il y avait une dame de 40 ans et qui avait des problèmes de dos. Elle était mince et faisait du CrossFit tous les jours. On ne trouve donc pas forcement de nanas baraques .Tout dépend en fait de l’alimentation et de l’intensité qu’on met. Par ailleurs dans le CrossFit il faut accepter la notion d’échec très présente dans cette discipline. Beaucoup de gens ont un problème avec cela.

On voit beaucoup sur tes photos que tu utilises l’espace urbain comme terrain de jeu… 

L’hiver, je ne m’entraîne pas en extérieur. Il fait froid et les espaces parisiens ne s’y prête pas vraiment. Cela change depuis quelque temps, il y a de plus en plus de parcs de street workout qui s’installent dans les quartiers. Je suis venu à cela, car je viens de Nouvelle-Calédonie et le sport là-bas ne se pratique qu’en extérieur. J’aime bien les conditions d’entraînements en extérieur où la notion de dépassement est très présente. J’aime aussi le fait d’être sportive dans Paris, c’est quelque chose qui s’affirme de plus en plus. Avant on était fier de l’esprit-terrasse, verre de vin rouge et clope, je ne vois pas pourquoi on serait pas fier d’être sportif. On peut très bien être parisien, sportif et boire un verre de vin rouge le soir.

Sur le blog du Canard Ivre et sur les réseaux sociaux, tu parles pas mal de nourriture. De la healthy food bien sûr, mais on voit aussi pas mal des photos de burgers et de desserts plutôt riches. C’est un peu atypique par rapport à d’autres blogueuses non ?

Je suis super gourmande. Je ne fais pas du sport pour me lâcher sur la nourriture. En revanche, j’aime bien me faire plaisir et quand tu fais un effort, c’est bien de le récompenser. Après je ne me fais des burgers tous les jours, j’en mange très peu. Je fais attention, mais sans plus. Je ne compte pas mes calories et je ne pèse pas mes aliments, cela me fait très peur. Arriver à ce stade, on est dans l’esprit sportif de haut niveau et pour eux c’est normal. On enlève le côté fun de la bouffe quand on est dans cet esprit. La nourriture joue sur notre moral et notre physique. Il faut donc manger équilibré, mais pas peser ses aliments quand on a une pratique loisir. Malheureusement aujourd’hui, tu vois des insta régimeuses qui ont 14 ans sur les réseaux sociaux ça fait très peur.

Courant avril, un article du magazine Les Inrockuptibles (lien payant ici) sur la génération FitGen te citait comme modèle et comme je cite d’une : « meneuse d’une nouvelle génération de bobos soucieuse de sa forme physique ». Est-ce que tu penses toi aussi qu’il y a une génération Fit Gen ?

En ce moment, dès que tu manges sans gluten on te traite de bobo. Pour ma part, je suis vraiment intolérante, et même si je ne lui suis pas, WTF !! J’en ai un peu marre de me justifier par rapport à cela. Pour revenir à la FitGen, je crois qu’il y a une vraie prise de conscience en France que l’activité physique fait du bien et qu’elle est primordiale pour la santé. Faut savoir que la France est un pays super flémard et super en retard. En revanche j’aime beaucoup dans ce papier qu’on utilise « forme physique » et pas « physique ». Même si le sport c’est dur, au final ça nous fait du bien. Nous (les blogueuses) ce qu’on veut véhiculer justement, c’est que le sport fait du bien, on motive les gens à s’y mettre et à ne pas lâcher.

Quels sont tes projets pour la suite ?

À partir du mois de mai, mais surtout à la rentrée je vais organiser des évènements où je vais pouvoir rencontrer les personnes qui me suivent. On pourra s’entraîner ensemble à travers des sessions sportives. Avec mon diplôme de coach, je vais pouvoir développer mon activité autour de l’identité Le Canard Ivre. Je ne pas encore le programme précis, mais ce sera des activités autour du sport, mais aussi des ateliers cuisines. Il y aura pas mal de surprises, je ne peux pas encore en parler, mais ça devrait être top.

Merci Christelle et bon courage pour la fin de ta formation !

 

http://lecanardivre.fr/

https://www.instagram.com/lecanardivre/ 

https://www.facebook.com/Le-canard-ivre-485790544835263/?fref=ts 

La Sueur

lasueur.com, votre média sportif et culturel.

Les derniers articles par La Sueur (tout voir)

Leave A Comment

Your email address will not be published.