Dallas Stars & Antoine Roussel – à la croisée des chemins

Pendant que la France est au mondial, Antoine Roussel et les Dallas Stars continuent de jouer les playoffs en NHL

C’est l’une des grandes particularités du hockey sur glace : les championnats du monde et les playoffs NHL se jouent au même moment. Alors que la France a déjà effectué deux matchs dans ce mondial 2016, Antoine Roussel est toujours en course pour décrocher la Stanley Cup avec les Dallas Stars. Après un premier tour maîtrisé face au Minnesota Wild, les choses sont un peu plus corsées face aux Saint Louis Blues. Dallas est avant le match 6 de ce soir mené 3 victoires à 2 et pourrait bien voir son parcours s’arrêter cette nuit en cas d’une défaite face aux coéquipiers de Vladimir Tarasenko. Retour sur le parcours des Dallas Stars et de leur frenchie.

Roussel à l’aise en playoffs

Aligné sur la 3e ligne en compagnie des Tchèques Radek Faksa et Ales Hemsky, le français connaît une bonne campagne en séries éliminatoires. Jouant toujours avec autant d’énergie, Antoine Roussel possède un style qui convient parfaitement en playoffs. Auteur de 2 buts en 11 matchs dont un assez bizarre (voir vidéo ci-dessous), le français s’en sort plutôt bien. Seul hombre au tableau, des pénalités largement évitables en zone offensive (Roussel en est déjà à 16 minutes de pénalités dans ces playoffs). Des prisons qui coûtent cher à son équipe à l’image de celle prise en overtime lors du match 2 contre Saint Louis qui fut sanctionné par un but victorieux de David Backes. Roussel est en tout cas devenu l’idole du public texan. C’est simple à chaque fois qu’Antoine Roussel a le palet le public scande « Rouuuuu » !!

Un premier tour rondement mené

Malgré quelques frayeurs, les Dallas Stars ont réussi à dompter le Minnesota Wild en 6 matchs. Pourtant cela avait très bien commencé pour les Stars avec les 2 premiers matchs au American Airlines Center qui se sont soldés par 2 victoires (4-0 et 3-2). On s’attendait à un sweep pour le Wild, tant leur attaque peinait face à Dallas. Cependant, lors des 2 matchs suivants, Mikko Koivu et les siens se sont réveillés. Pas forcement payant puisqu’ils n’ont empoché qu’une seule victoire sur les 2 matchs à Saint Paul. Au bord de l’élimination pour le match 5, le Wild s’est sauvé en l’emportant in extremis en prolongation (5-4). Lors du match 6, Dallas a eu chaud. Après 4 buts inscrits durant les 2 premiers tiers, les Stars ont vu leur avance fondre comme neige au soleil lors de l’ultime période. Kari Lethonen a même pu dire merci à sa ligne de but lors des dernières secondes avec un tir de Nino Neiderreiter qui n’a pas réussi à rentrer. Antoine Roussel et les Dallas Stars passe en demi finale de la conférence Ouest. Sur cette série, la ligne Eakin — Benn — Sharp a fait des étincelles et se présente comme la grosse force de frappe de cette équipe.

 

Au bord de l’élimination face aux Saint Louis Blues

La suite est malheureusement un peu plus compliquée. La faute à des Blues en place et à un Brian Elliot en état de grâce. Déjà auteur d’une grande série face aux Chicago Blackhawks, Elliot continue de briller et de dégoûter les attaquants adverses. En 12 matchs de séries éliminatoires, le gardien canadien affiche une moyenne de 93,2 % d’arrêts. En plus d’un très bon gardien, Saint Louis mise sur un échec avant efficace avec des joueurs comme David Backes et Troy Brower qui font très mal dans les bandes. Tout cela permet ainsi aux Blues de mener 3 victoires à 2 avant un match 6 qui se tiendra cette nuit dans le Missouri. Pressées et moins à leurs aises, les Stars sont en grandes difficultés dans cette série. Les matchs 3 et 5 sont révélateurs de la supérrioté des Blues face aux Stars.

 

Tyler Seguin absent, Lethonen très moyen — les problèmes des Stars

La difficulté face à Saint Louis est révélatrice de plusieurs problèmes pour Dallas. Premièrement l’attaque où même si Jamie Benn est le meilleur marqueur des playoffs (avec 14 points en 12 matchs joués) montre des signes de faiblesses. S’il n’y a rien à dire sur la première ligne, on peut s’interroger sur l’efficacité de la 2e ligne (où Spezza semble bien seul) et la 4e ligne. Pour cette dernière, le manque de punch et de pressing fait cruellement défaut. L’absence de Tyler Seguin blessé depuis plus d’un mois (qui patine pour l’instant qu’en solitaire et qui loin d’un retour au jeu) a un sérieux impact sur les lignes offensives. Autre élément qui peut inquiéter c’est la défense qui avec 34 buts encaissés est la deuxième plus mauvaise équipe encore en lice dans ce secteur. Certains défenseurs semblent un peu à la peine comme Johann Klingberg et Alex Goligoski qui présentent respectivement une fiche de -4 et -6. Enfin, on soulignera les performances en dents de scie du duo de gardiens finlandais Kari Lethonen et Anti Niemi. Les deux portiers présentent une moyenne de pourcentage d’arrêt de 90,1 % pour Lethonen en 9 matchs et de 87,2 % pour Niemi en 3 rencontres. Des statistiques qui montrent la faiblesse de ce duo et qui pénalisent grandement les Stars dans la course au titre.

Au bord de l’élimination, les Dallas Stars et Antoine Roussel vont tout donner dans ce match 6 et nous on y croit !!

Dallas Stars

By P.A.P.

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur
Photo By: stcatharinesstandard.ca

Leave A Comment

Your email address will not be published.